Mademoiselle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2489 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Préambule La finalité de l'État est le bonheur des citoyens et c'est vers ce but que doit tendre l'action
des hommes politiques.
Pourquoi le sujet va C'est dire que le machiavélisme qui veut que l'on taise la vérité au peuple n'a plus sa place
être traité dans les démocraties modernes. Certains le voudraient-ils que les médias omniprésents
s'empresseraient de révéler laréalité et le mensonge.

Idée maîtresse Pour autant, les hommes politiques peuvent-ils dire la vérité ? Il semble de nos jours mora

lement obligatoires d'accepter que la vérité soit dite aux citoyens quels qu'ils soient. Pour-
Problématique de tant la paix sociale, la sécurité et la liberté d'une nation montrent que le droit de savoir a des
quoi s'agit-il ? limites et que les hommespolitiques ne peuvent pas révéler certaines vérités.

Annonce du plan De fait, aucun état démocratique ne saurait accepter que la vérité soit cachée au peuple et

que les hommes politiques s'affranchissent du devoir d'informer les citoyens. Mais la sécu-
Suggestion de la rité du pays et de la population, la liberté collective exigent parfois que tout ne soit pas dit.
conclusion

*
* *DÉVELOPPEMENT

Introduction de la Dans une démocratie la première des libertés est la liberté d'expression aussi pour pouvoir
première partie s'exprimer librement faut-il être informé. C'est la raison qui fait qu'aucun état démocratique
ne peut tolérer que ses hommes politiques ne disent pas la vérité.

Le domaine de la vérité n'est pas un domaine réservé et le droit au secret que s'arrogenttrop facilement certains ne saurait servir de justification et d'excuse pour se dérober à ses
responsabilités.

IS11 Les exemples ne manquent pas où des affaires plus ou moins douteuses ont été frappées du
sceau protecteur "Secret d'État" ou "Secret défense", autant d'alibis pour ne pas dire la
vérité et laisser libre cours à de scandaleuses malversations. La tentative de mise par lefond
du Rainbow Warrior comme la triste affaire du sang contaminé ont été entourées du secret
dans le seul but de protéger certains responsables politiques refusant d'assumer leur responsabilité.

IS12 L'accès à la vérité ne peut pas être limité à quelques privilégiés. Elle est un droit, a priori
bonne pour tous. Chacun estime à juste titre y avoir droit parce qu'elle est, en matièred'information,
indispensable à l'exercice d'une vie civique démocratique. Baudelaire n'affirmait-
il pas que "celui qui connaît une vérité et ne la crie pas sur les toits est un faussaire
?". La vérité doit éclairer le peuple et le responsabiliser.

*

Conclusion du Tout citoyen a le droit de savoir et tout homme politique qui associe le pouvoir sur la
premier paragraphe connaissance de ceque le peuple ignore est une graine de dictateur dont toute démocratie
et introduction du doit se méfier.
deuxième

IS21 Le secret est l'arme des régimes totalitaires. Ceaucescu et son régime honteux auraient-ils
été si rapidement renversés si, d'emblée, les leaders de la révolution roumaine avaient dit
que le charnier de Timisoara avait constitué un montage pour faire réagir unepopulation
anesthésiée par un régime sans principes.

IS22 La République et la démocratie reposent sur la diffusion de l'information auprès de tous les
citoyens y compris en période de crise, en témoigne l'article 16 de la Constitution française.
Une cité libre est une cité où chacun a le droit d'être informé et où le pouvoir a le devoir de
dire ce qu'il fait pour le devenir des citoyensIS23 En France comme ailleurs le débat sur l'immunité présidentielle totale est régulièrement
relancé. La protection de prétendues libertés individuelles n'a souvent d'autre but que le
maintien, par le secret, de privilèges qui, s'ils étaient mis en lumière, seraient dénoncés
comme autant d'atteintes graves à la liberté civique.

*

Conclusion du Le secret utilisé pour protéger...
tracking img