Marche des confitures allegees

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4596 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché des confitures allégées

1

Introduction
Selon l’institut TNS-Secodip, qui a conduit en 2007 une étude intitulée « Tout sur l’allégé», 97% des ménages achètent au moins un produit allégé par an et plus de 25 % d’entre eux sont de gros consommateurs. Les produits allégés s’installent progressivement dans les habitudes de consommation des français. Face à la prise de conscience desrisques liés au surpoids, à la volonté de contrôler sa ligne et au phénomène grandissant des problèmes de santé comme le diabète, les produits allégés connaissent un énorme succès depuis un certain nombre d’années. Ces produits sont apparus en France dans les années 1980, avec la révolution de l’aspartame en remplacement du sucre. Aujourd’hui, les « allégés » concernent tous types de produits, ycompris les confitures qui représentent 22% des achats de produits allégés en sucre derrière les édulcorants et les desserts laitiers. Ceci explique la détermination des industriels à proposer régulièrement de nouvelles confitures allégées, toujours plus nombreuses et attirantes. Les allégés en sucre tiennent aujourd’hui une place non négligeable dans les rayons de confiture. Un grand nombred’appellation est à présent associé à cette classe de produits : léger, forme, équilibre, aux édulcorants ou encore teneur réduite en sucre. Afin de s’imposer sur ce marché où les nouveautés sont toujours très présentes, il faut arriver à décrypter les attentes du marché. Comprendre les différents consommateurs et distributeurs de confitures allégées est donc un élément clé lors du développement d’unnouveau produit. Ceci permettra de se positionner correctement en répondant aux questions suivantes : Quels produits proposer ? Où les vendre et à quels prix ?

2

1.1 Etude du marché des confitures
1.1.1 Les produits présents sur le marché
Le marché de la confiture est un marché stable, voire légèrement déclinant, d’une part parce qu’une tendance de fond est de consommer moins de sucre etd’autre part parce que les habitudes de consommation au petit-déjeuner évoluent en laissant moins de place à la combinaison classique tartine-beurre-confiture. C’est pourquoi, seuls les allégés et les produits haut de gamme tire leur épingle du jeu. Sur le marché de la confiture, les prix et les formats sont très variables. Il n’existe pas de format standard : on trouve ainsi des pots de 330g, 350g,370g, 450g, 500g, 750g… Cette profusion de formats rend les comparaisons plus difficiles. Certes, la réglementation rend obligatoire l’affichage du prix au kilogramme mais cette information est peu utilisée par les clients. Pour une même marque, les prix varient sensiblement selon le coût des fruits : la confiture à la framboise est ainsi plus chère que la confiture à la fraise. En outre, les prixdiffèrent beaucoup entre les différents circuits de distribution : entre les supermarchés et le hard-discount et entre les GMS (grandes et moyennes surfaces) et les magasins spécialisés. Enfin, le marché est animé par de fréquentes promotions sur les prix. Le marché de la confiture se segmente selon le type de produits. - Les confitures standards : ce sont des confitures bas de gamme en premierprix, souvent sans marque. Le produit comporte de 35% à 40% de fruits (de qualité médiocre), 60% de sucre et glucose, avec éventuellement des colorants. Les prix avoisinent les 0,60€ le pot de fraise de 350g (soit 1,70 € le kilo). - Les confitures extra milieu de gamme : ces produits sont de qualité convenable. Ils sont composés de 45% de fruits, 55 % de sucre, sans colorant ni conservateur. Les prixavoisinent les 1,20 € le pot de fraise de 350g (soit 3,45 € le kilo). - Les confitures extra haut de gamme : ces produits sont de qualité. Ils sont composés de 50% de fruit et de 50% de sucre dont du sucre de canne par exemple. Les produits avoisinent les 1,40€ le pot de fraise de 350g (soit 4 € le kilo). - Les spécialités : au sein du haut de gamme, on distingue les spécialités ou super...
tracking img