Marianne et les colonies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 95 (23516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MARIANNE ET SES COLONIES. Gilles Manceron.
Introduction.
L’universalisme en question.
Les droits de l'homme restent-t-il crédibles étant donné l'utilisation qui en a été faite dans les colonies par la France en particulier. Aujourd'hui le passé colonial européen sert d'alibi à de nombreux gouvernements pour récuser le droit de l'homme, dans les pays du Sud le refus du colonialisme auraitentraîné celui de la démocratie, expliquant que les luttes anticoloniales ont débouché sur des dictatures. (NB : la lutte armée ne prédispose jamais à la démocratie). Le refus d'aborder ce passé colonial serait la cause de la survie dans notre opinion publique actuelle d'une gangrène raciste dont les résultats de l'élection présidentielle de 2002 en seraient la marque.
Aux racines du racisme et del'idéologie coloniale.
Deux livres de lecture les plus diffusé dans l'école primaire sont Le Tour de la France par deux enfants de G. Bruno et Petit Jean de Charles Jeannel. Le premier contient un passage qui énonce les stéréotypes du XIXe sur les races, la race blanche étant la plus parfaite. Le second exalte la conquête coloniale censée défendre la cause de l'humanité. Jean-Marie Le Pen a déclaré :« je crois à l'inégalité des races, toute l'histoire démontre, c'est une évidence » il considère la colonisation comme une œuvre de paix et civilisation. L'extrême droite ne ferait que reprendre les idées des pères fondateurs de la III° République.
Les effets pervers de l'impunité des crimes coloniaux.
L'existence de crimes indiscutables dans les colonies n'ont pas été l'objet de reconnaissanceofficielle, ce serait un déni de justice de vérité : les crimes commis en Algérie ressortent à partir de l'été 2002 : tortures subies par Louisette Ighilariz, déclaration du général Massu, livre du général Aussaresses. Ces crimes de guerre ont fait l'objet d'une amnistie instituée à l'issue du conflit, les victimes ne peuvent plus porter plainte, la justice ne peut sanctionner ces crimes :assassinat de Larbi Ben M'Hidi, de Maurice Audin. Seul Mohamed Garne a pu obtenir une pension, le tribunal ayant admis que sa naissance était le fruit de viols répétés de sa mère par des soldats français. Pour GM la République Française doit reconnaître sa responsabilité morale vis-à-vis des victimes des crimes coloniaux si on veut que le Japon reconnaisse ses crimes de guerre (Corée, Nankin). Leparlement français a voté en 2001 une loi reconnaissant le génocide commis par les autorités de la Turquie contre les Arméniens en 1916. Il devrait faire de même pour le passé colonial de la République, ce qui suppose de reconnaître les crimes et d'admettre que la politique coloniale était contradictoire avec les principes des droits de l'homme.
L'examen de notre passé colonial deviendrait unenécessité au regard des enjeux actuels vu la diversité croissante de la population de la France, résultat de l'immigration originaire des anciennes colonies qui donnerait au préjugé raciste d'antan une nouvelle occasion de s'exprimer. (NB on veut ignorer totalement le gradient social, un médecin noir n'est pas victime de préjugés racistes). GM veut établir un parallèle entre la situation coloniale et lesphénomènes actuels de discrimination raciste, la France rejouerait son passé colonial, les violences contre les Arabes seraient une spécialité française selon le journaliste italien Fausto Giudice.
Quelle histoire coloniale à l'école ?
À la célébration de l'autre coloniale de la France jusqu'au début des années 60, aurait succédé un immense silence, par exemple deux visions de la guerre d'Algériecoexistent, celle d'une présence française pacificatrice brisée par des fanatiques ayant déchaîné les violences barbares, et celle injustice fondamentale de la situation coloniale, rendant la lutte de libération légitime, au cours de laquelle la France s'est discréditée par les crimes en contradiction avec ses valeurs. (NB la vision d'une colonisation positive est marginale).
Le Livre...
tracking img