Marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|
Dossier |
La fausse suivante |
De Marivaux |

Interprétation, adaptation et choix de mise en scène de la pièce. |

Mise en scène et choix scénique pour La fausse suivante de Marivaux
Notes d’intention

Il n’est pas forcément très évident de caractériser cette pièce de Marivaux. En effet, on ne peut pas vraiment la qualifier d’une comédie sentimentale ou amoureuse, et ilne s’agit pas là non plus d’un drame tragique. On peut peut-être alors plus parler d’une pièce moteur, dans laquelle complot, manipulation et badinage se mêle dans une grande machination. Cette pièce ayant été joué pour la première fois par les comédiens italiens du Roi, ceci explique au travers du texte, l’influence du théâtre italien et donc de la Commedia dell’arte. Rien que dans les dialogues,on retrouve un esprit vif dans le style et le jeu.
Nous avons alors voulu imaginer une adaptation particulière de ce texte en le décalant complètement dans un univers différent et éloigné de celui de Marivaux, puisque nous avons choisi de faire une adaptation et une mise en scène avec comme direction l’univers des gitans, des romanichels, des gens du voyage. Ce choix peut semblerparticulier, mais nous voulions totalement sortir le texte de son contexte de l’époque pour l’adapter dans un milieu totalement différent. En effet, avec le texte de Marivaux, on retrouve une civilité et une certaine connaissance des usages mondains qui donne une atmosphère particulière autour des personnages. Le monde des tziganes est quand à lui certes très différent, mais il s’agit d’un milieu avecbeaucoup de connotations et surtout avec ses propres codes. Le but étant alors de confronter ses deux univers en essayant de mettre en relation le langage particulier du badinage avec l’univers très spécifique et à part des romanichels. La pièce serait alors une sorte de retranscription atemporelle, un lieu sans repère mais qui dégage une ambiance et retranscrit toute la tension et lemachiavélisme du texte.
Nous voulons alors mettre en avant l’aspect de complot et de manipulation de la pièce, en réduisant l’intrigue à un camp de gitan, à une communauté, ou plus précisément à certains membres de cette communauté. Ainsi, le fort caractère des personnages peut encore plus être mis en avant. La manipulation et les intérêts de chacun sont des caractéristiques plus misent en avant, afin defaire ressortir au mieux toute la machination qui est finalement au centre de la pièce. L’amour mais aussi est surtout l’argent et l’intérêt sont des points que nous avons voulus mettre en avant dans notre interprétation de la pièce. Sans caricaturer la communauté manouche, la vision et l’approche scénique de ce milieu permet de cibler différemment les enjeux des personnages en accentuant lamanipulation et surtout la dissimulation et toutes les mascarades. Finalement chacun cherche à tirer le meilleur profit de la situation sans prendre en compte les nuisances qu’il crée.
Le langage employé dans le texte étant forcément particulier par rapport à l’univers que nous voulons recréer, nous voulons chercher à créer une sorte de contraste en y intégrant des personnages aux réactions et aucaractère plus fort, plus « sanguin », avec plus de rage et qui n’ont pas froid aux yeux. Il s’agit là d’un type de théâtre qui met un écart entre parole et langage corporel ou expressif. La scénographie de la pièce sous forme de camp gitan, nous transporte dans un monde à part et se retrouve le terrain de ce gros complot. L’espace scénique, qui se situe de préférence en plein air est un lieu plutôtproche du spectateur et assez convivial, sans perdre de son aspect marginal et de son univers décalé des sociétés actuelles, mais plus dans un esprit traditionnel des gitans. Dans le texte il est précisé que la scène se déroule devant le château de la comtesse, et on le transpose ici devant un campement, une installation de roulotte, l’ambiance doit y être chaleureuse, mais pas pour autant...
tracking img