Marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (822 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La Fausse Suivante » : une Utopie de sentiments !
La pièce de Marivaux « La Fausse Suivante » écrite en 1724, mise en scène par Lambert Wilson, a été joué le Mardi 7 décembre au Carré StVincent, à Orléans. Ayant eu la chance d’y avoir participé, je tiens à montrer et à défendre mon point de vue ; soutenu par un grand nombre de personnes ; dans cette critique ! Cette pièce a connu unvéritable succès, avec des applaudissements abondants dans toute la salle. Les 7 comédiens présent dans cette représentation sont les suivants : Anne Brochet dans le rôle du chevalier, Christine Brücherreprésentant la Comtesse, Fabrice Michel dans l’élégance de Lélio, Francis Leplay et Pierre Laplace dans le statut de valet du chevalier Trivelin et Frontin, Eric Guérin valet de Lélio nommé Arlequin etpour finir Ann Qeensberry dans la peau de la gouvernante de la comtesse. Voici l’art du cœur humain et des critiques de ce monde par Marivaux. L’histoire d’une femme déguisée en homme pour serenseigner sur la sincérité de l’homme qu’elle doit épouser, dessiner par le comique des valets qui font évoluer l’intrigue avec humour. L’insouciance d’une femme (la comtesse) vis-à-vis de son marie Lélioet du chevalier dont elle tombe amoureuse ! Tout un secret regroupé sur des mensonges, des provocations soit avec de l’humour, soit par l’intermédiaire de l’argent mais aussi par des provocationsérotique ! Chacun de ces comédiens à une façon de jouer propre à eux même, qui rend cette pièce accrochante. Par exemple Trivelin commence à jouer en expliquer qu’il est un homme à double personnalité, unhomme instable mais avec un vocabulaire et une maitrise de langage qui pourrai le faire passer pour autre homme ! Cela nous montre une fois de plus la défense des valet donc des classes social partMarivaux. Les sentiments sont représentés par des gestes amicales ou parfois « violent » érotiquement et par les expressions du visage comme sur cette image ou le Chevalier commence à se sentir...
tracking img