Marketing electronique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3729 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
dimanche, 19 mai 2002, 2h57

La crise du capitalisme est globale
Organisation des Fedayin (Minorité), Iran
Contribution au Séminaire communiste international
'Crises économiques et possibilité d'une crise mondiale majeure'
Bruxelles, 2-4 Mai 2002

Le 21ème siècle commence alors que le capitalisme est plus que jamais dans une impasse historique. Les contradictions infinies de ce systèmedémontrent qu'il est historiquement passager. Le système de production capitaliste atteint le summum du parasitisme, ses contradictions sont de plus en plus approfondies et ses crises irrémédiables.

Un regard rapide sur le capitalisme d'aujourd'hui donne l'aperçu des crises économiques les plus profondes auxquelles presque tous les pays du monde sont affrontés. La stagnation économique jusqu'audébut 2002 a fait baisser le taux du PNB (produit national brut) à 0,8% dans le monde. Aux Etats-Unis, c'est-à-dire l'épicentre des monopoles les plus grands du système capitaliste, le PNB a baissé pour se stabiliser à 0,6%. Le Japon est en stagnation depuis presque une décennie et cela malgré sa puissance financière, industrielle et technologique. Les efforts de la bourgeoisie mondiale etl'application de diverses politiques économiques et financières n'ont pas pu sortir le Japon, au moins provisoirement, de la crise et son PNB continue toujours sa courbe décroissante. Le taux de croissance du Japon est actuellement moins 1,5%. L'Europe n'est pas mieux lotie et après le Japon et les Etats-Unis, connaît une crise économique. En un an, le taux de croissance de l'Allemagne est passé de 3% à0.5%, de la France de 3,5% à 2,1% et de l'Angleterre de 2,9% à 1,8%. Le groupe de pays qualifiés par le monde capitaliste de "tigres économiques", c'est-à-dire les pays de l'Asie du sud-est et la Corée du Sud, se sont effondrés économiquement par des crises financières. Au même moment que la stagnation économique prenait de l'ampleur, de graves crises financières ont apparu particulièrement sur lesplaces boursières. La Bourse d'ici ou là a chuté. Toutes ces crises ont revêtu le capitalisme mondial alors que l'ouverture de grands marchés sur toute la planète et la politique économique néolibérale étaient censés réduire au moins provisoirement les contradictions des relations de production capitaliste et empêcher l'explosion violente de ces contradictions par des crises économiques profondes.L'élargissement des marchés et l'application des politiques néolibérales n'ont toutefois pas remédié à défaire les crises irrésolubles du capitalisme. Car les contradictions propres au capitalisme, entre autres la contradiction entre la production socialisée et la propriété privée des moyens de production est tellement développée que des éléments pouvant supprimer, même pour de courtes périodes,les barrières ne sont plus efficaces. Cette réalité vient du fait que les crises sont les résultats de l'explosion violente des contradictions existantes. L'arrêt obligé de la production, la destruction d'une partie des forces de production, le chômage des millions d'ouvriers résolvaient provisoirement les crises. Mais cette issue menait à d'autres crises encore plus graves. C'est pourquoi ladomination des monopoles et des capitaux financiers et le stade suprême du capitalisme, l'impérialisme, ont entraîné une série de contradictions dans la production de telle sorte que le monde capitaliste ait vu des crises sans précédant. La grande crise de 1929 - 1932, qui a ébranlé le capitalisme, annonçait le pourrissement de l'ordre capitaliste. Cette grande crise ne montrait pas que lepourrissement de la production à la capitaliste, mais aussi la crise du capitalisme mondial dans les domaines économique, social et politique. Pour contrecarrer cette grande crise, la bourgeoisie a mis à l'ordre du jour la guerre et le fascisme.

La seconde Guerre mondiale, ayant entraîné la dislocation économique dans le monde capitaliste sauf aux Etats-Unis, a détruit une grande partie des forces de...
tracking img