Marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le système bancaire marocain :

Plan :

1. Introduction

2. La place du système bancaire dans le financement de l’économie marocaine: Le secteur bancaire: source de financement externe de l’économie locale.

2-1/ Après l’autofinancement, les concours bancaires demeurent la principale source de financement de l’économie marocaine:

a) La structure desemplois des banques montre une prédominance de l’activité de crédit.

b) Les marchés financiers restent une source de financement marginale pour les entreprises marocaines.

2-2/ Une hausse générale des crédits contre une baisse sensible des créances en souffrance:

a) Une évolution des encours tous azimuts.(directions, sens …)

b) Un taux decréances en souffrance toujours en baisse en 2006 pour l’ensemble du secteur et notamment les banques commerciales.

3. Les caractéristiques du Système Bancaire Marocain (SBM):

3-1/ Un paysage bancaire marocain toujours plus concentré.

a) Un potentiel de développement encore très important

b) Un secteurtoujours plus concentré

c) Il faut cependant noter la difficulté que rencontrent les PME pour se financer auprès du système bancaire.

d) Une présence marquée des banques étrangères.

e) Les ressources bancaires ont continué de se caractériser en 2006 par une forte progression des comptes à vue.

4. Lastructure du système bancaire marocain: Le secteur bancaire se partage en 4 catégories d’établissements:

4-1/ Les banques de dépôts classiques,

4-2/ Le Crédit Populaire du Maroc (CPM)

4-3/ Les anciens organismes financiers spécialisés

4-4/ Diverses autres banques.

5. Les réformes de la loi bancaire:* 1993/ LA REFORME DU 6 JUILLET 1993
*2006/ La nouvelle Loi bancaire est en application depuis mars 2006, dans la lignée des règles de Bale II

1. Introduction :

De 21 banques en 2000, le Maroc n’en compte plus que 16 en 2006, l’apparition de la concurrence en 1998 ayant créé une dynamique de concentration des établissements financiers.

Les banques publiquesspécialisées, qui ont bénéficié d’une restructuration par les autorités de tutelle depuis 2000, ont pu dégager des résultats significatifs en 2006. Les banques généralistes commerciales ont également connu une rentabilité et une situation prudentielle satisfaisantes, facilitant leur adaptation au dispositif de Bale II entré en vigueur début 2007.

L’année 2006 a été marquée par l’entrée envigueur de la réforme de la loi bancaire et des statuts de la Banque centrale consacrant son autonomie.

2. La place du système bancaire dans le financement de l’économie marocaine: Le secteur bancaire: source de financement externe de l’économie locale.

2-1/ Après l’autofinancement, les concours bancaires demeurent la principale source de financement de l’économie marocaine:

a)La structure des emplois des banques montre une prédominance de l’activité de crédit.

• l’ensemble des concours des établissements de crédits s’élève à 352Md DH (+16,4%), dont 85% sont accordés par les banques.

• Les sociétés bénéficient de 58,6% de l’encours des concours distribués par les établissements de crédits (+20%), les particuliers et les entrepreneurs individuels de 33,2% etde 5%, et les collectivités locales de 3,2%.

b) Les marchés financiers restent une source de financement marginale pour les entreprises marocaines.

• en 2006, ont été émis 0,9Md DH au titre des billets de trésorerie, 2,9Md DH au titre des émissions obligataires et 65 sociétés sont cotées à la Bourse de Casablanca pour une capitalisation représentant 55% du PIB.

2-2/ Une hausse...
tracking img