Microcontrolleur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du microcontrôleur
Le pic 16F877

Introduction

Un objet technique, intégrant de l’électronique, fait souvent apparaître des fonctions ayant pour rôle le traitement d’information : opérations arithmétiques (Addition, multiplication…) ou logiques (ET, OU…) entre plusieurs signaux d’entrée permettant de générer des signaux de sortie.
Ces fonctions peuvent être réalisées pardes circuits analogiques ou logiques.
Mais, lorsque l’objet technique devient complexe, et qu’il est alors nécessaire de réaliser un ensemble important de traitements d’informations, il devient plus simple de faire appel à une structure à base de microcontrôleur PIC.

I. Définition de PIC :

Les microcontrôleurs sont aujourd’hui implantés dans la plupart des applications grandpublic ou professionnelles, il en existe plusieurs familles.
La société Américaine Microchip Technologie a mis au point dans les années 90 un microcontrôleur CMOS : le PIC (Periphirol Interface contrôler). Ce composant encore très utilisé à l’heure actuelle, est un compromis entre simplicité d’emploi, rapidité et prix de revient.

Les PIC existent dans plusieurs versions :
* les UVPROM qui sonteffaçable par une source de rayonnements ultraviolets
* les OTPROM programmable une seule fois
* les EEPROM et flash EPROM qui sont effaçables électriquement.

1. Classification des PICs de microchip :

Actuellement les modèles microchip, sont classes en trois grandes familles, comportant chacune plusieurs références. Ces familles sont :
*Base –line : les instructionssont codées sur 12 bits.
*Mide –line : les instructions sont codées sur 14 bits.
*High –end : les instructions sont codées sur 16 bits.

2. Identification des PICs:

Un PIC est généralement identifié par une référence de la forme suivante : xx(L)XXyy-zz
xx : famille du composant, actuellement « 12,14,16,17 et 18 ».
L : tolérance plus importante de la plage de tension.XX : type de programme
C : EPROM ou EEPROM
F : flash
yy : identificateur
zz : vitesse maximale du quartz de pilotage

3. Tableau comparatif :

II. Pic 16F877 :
Le pic 16F877 est un circuit intègre contenu dans un boîtier nommer « DIL 40 », il présente 40 broches, 20 de chaque coté. Les broches sont virtuellement numérotées de 1 à 40. La 1ere broche est placédans le coin situé à gauche de l’encoche de repérage.





Figure 1 : Les pins du 16F877

1. Les PINS de 16F877 :
* MCLR
Cette broche sert à initialiser le microcontrôleur.
Le microcontrôleur dispose de plusieurs sources de RESET :
• POR.
• EXTERNAL RESET
• WDT
• BOR
• POR: (POWER ON RESET) Mise sous tension.
Un frontmontant sur MCLR déclenche l'initialisation du microcontrôleur. Le temps nécessaire est au minimum de 72ms et au maximum de 72ms+1024*Tosc. Le microcontrôleur dispos en interne d’un circuit de détection de niveau, quand la tension VDD est comprise entre 1.2V et 1.7V, il démarre une procédure d’initialisation.
Cette broche peut être simplement reliée à VDD si on n’a pas besoin de RESET externe. Parcontre si on souhaite implanter un bouton de remise à zéro, on pourra câbler un simple réseau RC sur la broche MCLR.
Remarque importante : On peut se passer de circuit RC à la seule condition que le temps de monté de VDD soit suffisamment rapide (au minimum 50mV/ms). Si le temps de montée est inférieur à 50mV/ms, il faut rajouter un réseau RC.

• EXTERNAL RESET (Mise à l’état bas de MCLR).Remise à zéro extérieure. Il faut appliquer un niveau bas sur l'entrée RESET pendant au moins 2μS pour que l'Initialisation soit prise en compte.
• WDT: Chien de garde.

Si le WDT arrive à la fin du temps de garde sans avoir été rafraîchi il y aura alors une initialisation du microcontrôleur.
• BOR: Baisse de l’alimentation.

Si la tension VDD chute en dessous de 4V pendant 100μS au...
tracking img