Montaigne michel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1646 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel de Montaigne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Montaigne)
Aller à : Navigation, rechercher
Michel de Montaigne |
Philosophe Occidental |
Renaissance |
|
Portrait présumé le plus fidèle de Montaigne peint vers 1578 par Dumonstier, repris par Thomas de Leu pour orner l’édition des Essais de 1608.
Ce portrait, dit de Chantilly[1] car acquis par leduc d’Aumale en 1882, est aujourd’hui au musée Condé,
Les vêtements et décorations désignent le détenteur de l'ordre de Saint-Michel qui lui fut attribué en 1577. |
|
Naissance | 28 février 1533
à Saint-Michel-de-Montaigne,
Royaume de France |
Décès | 13 septembre 1592
à Saint-Michel-de-Montaigne,
Royaume de France |
École/tradition | Humanisme, moralisme |
Œuvres principales |Essais |
modifier  |
Michel Eyquem de Montaigne, né et mort (28 février 1533 - 13 septembre 1592) au château de Montaigne à Saint-Michel-de-Montaigne en Périgord, écrivain, philosophe, moraliste et homme politique français de la Renaissance, est l’auteur d’un livre, les Essais, qui a influencé toute la culture occidentale.
Fondateur de l’introspection, il en vient peu à peu à l’unique projet defaire son propre portrait : « Je n’ai d’autre objet que de me peindre moi-même » Mais il dépeint principalement ses pensées, il veut voir plus clair en lui-même, dans ce qu’il appelle son « arrière-boutique » : « Ce ne sont pas mes actes que je décris, c’est moi, c’est mon essence[2]. » Un pareil dessein est alors très neuf et personne, même dans l’antiquité, ne l’a expressément formé.
Mais s'ilse peint, cela peut servir aux autres. « Tout homme, dira-t-il en 1588, porte en soi la forme entière de l’humaine condition. » : quiconque me lit peut se reconnaître en moi et tirer profit de mon expérience. Voltaire a écrit : « Savant dans un siècle d’ignorance, philosophe parmi des fanatiques, (Montaigne) qui peint sous son nom nos faiblesses et nos folies, est un homme qui sera toujoursaimé[3]. » Et Nietzsche: « Qu'un tel homme ait écrit, vraiment la joie de vivre sur cette terre en a été augmentée[4]. »
Dans les deux derniers chapitres des Essais, Montaigne révèle, en guise de conclusion, sa conception du bonheur du sage, aimer la vie et la goûter pleinement : « C'est une perfection absolue et pour ainsi dire divine que de savoir jouir loyalement de son être[5]. »
La vie deMontaigne est mouvementée. Il s'est engagé, a mené une action publique, a risqué sa vie. Sa personnalité a suscité des images contradictoires : « Sceptique retiré dans sa tour d’ivoire, égoïste ou généreux, lâche ou courageux, ambitieux ou sage souriant, stoïcien ou épicurien, chrétien sincère ou libre-penseur masqué, catholique convaincu ou sympathisant de la Réforme, esprit serein ou mélancoliqueredoutant la folie ? Les portraits qu’on a donnés de Michel de Montaigne sont aussi divers que les interprétations des Essais[6]. »

Origines familiales

Le château de Montaigne a été presque complètement détruit par un incendie en 1885, mais la tour où se trouvait la bibliothèque de Montaigne a échappé au feu et est demeurée inchangée depuis le XVIe siècle.
Michel de Montaigne est issu d'unefamille de riches négociants bordelais, les Eyquem.
Son arrière grand-père, Ramon Eyquem, fait l'acquisition en 1477 de la petite seigneurie périgourdine de Montaigne, arrière-fief de la baronnie de Montravel, composée de terres nobles et d’un modeste manoir. Cette acquisition est la première étape de l’accession à la noblesse, une famille roturière pouvant obtenir l’anoblissement au bout de deuxgénérations à condition de « vivre noblement » (pas d’activité commerçante ou de travail manuel, participation aux assemblées de la noblesse, aller à la guerre) et de payer de lourdes charges (droits de francs fiefs, service du ban et de l’arrière-ban).
Si son grand-père, Grimon Eyquem, reste marchand et continue à faire prospérer la maison de commerce de Bordeaux, son père, Pierre Eyquem, le...
tracking img