Montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Philippe Delerm – La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, Edition l’Arpenteur, 1997

Recueil de poèmes en proses, nommés « récits » par l’auteur.
Il s’agit de textes courts, mêlant description et narration de moments de la vie, en général habituels, répétitifs, ou saisonniers, et qui évoquent de petits plaisirs, petits moments de bonheur. Ils rappellent souvent l’enfance, untemps intemporel ; la philosophie générale de ce recueil est l’épicurisme (Carpe diem : « Profite du jour présent », Horace, poète latin), philosophie qui prône de trouver la sagesse, qu’elle considère comme le souverain bien, en éloignant l’âme du tumulte des passions, et en recherchant en tout le calme et le repos. Selon les épicuriens, seuls les « petits plaisirs » permettent d’accéder aubonheur, et il faut se tenir éloigné de tout ce qui est excessif : dans le recueil de Philippe Delerm, le poète cherche à traduire en mots ces petits plaisirs du quotidien, porteurs de bon sens et d’une certaine nostalgie. Pour traduire ces sentiments, cette légèreté de l’instant, il a parfois recours au néologisme.

Notice biographique de Philippe Delerm (source : wikipedia) :
Fils d'enseignants,Philippe Delerm suit des études de lettres à la faculté de Nanterre avant de devenir enseignant à son tour. En 1975, il se marie et s'installe dans l'Eure et enseigne les lettres en collège. Il envoie ses premiers manuscrits en 1976, se heurtant d'abord à des refus d'éditeurs. En 1983, La Cinquième saison suscite l'intérêt, mais c'est son recueil de poèmes en prose, La Première gorgée de bière etautres plaisirs minuscules, qui le fait connaître du grand public en 1997. Il publie ensuite plusieurs ouvrages, romans - Il avait plu tout le dimanche (1998), La Sieste assassinée (2001), Enregistrements pirates (2003) - nouvelles - L' Envol (1995) - essais - Les Chemins nous inventent (1999)... Il publie aussi des livres pour enfants. Il met un terme à sa carrière de professeur en 2007 afin dese consacrer pleinement à son travail d'écrivain. Depuis septembre 2006, il dirige la collection "Le goût des mots" (éditions Points/Seuil) consacrée à la langue française. Amateur de sport et tout particulièrement d'athlétisme, il a collaboré au journal L’Équipe en faisant chaque jour un billet sur une discipline d'athlétisme pendant les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. En août 2008, il a étéinvité par France Télévision à commenter les épreuves d'athlétisme aux jeux de Pékin[2].

Extraits choisis : (chaque extrait est reproduit dans son intégralité) :

Le paquet de gâteaux du dimanche matin (p.11)

Des gâteaux séparés, bien sûr. Une religieuse au café, un paris-brest, deux tartes aux fraises, un mille-feuille. A part pour un ou deux, on sait déjà à qui chacun est destiné - maisquel sera celui-en-supplément-pour-les-gourmands? On égrène les noms sans hâte. de l'autre côté du comptoir, la vendeuse, la pince à gâteaux à la man, plonge avec soumission vers nos désirs; elle ne manifeste même pas d'impatience quand elle doit changer de carton - le mille-feuille ne tient pas. C'est important ce carton plat, carré, aux bords arrondis, relevés. Il va constituer le socle solided'un édifice fragile, au destin menacé.
- Ce sera tout!
Alors la vendeuse engloutit le carton plat dans une pyramide de papier rose, bientôt nouée d'un ruban brun. Pendant l'échange de monnaie, on tient le paquet par en dessous, mais dès la porte du magasin franchie, on le saisit par la ficelle, et on l'écarte un peu du corps. C'est ainsi. Les gâteaux du dimanche sont à porter comme on tientun pendule. Sourcier des rites minuscules, on avance sans arrogance, ni fausse modestie. Cette espèce de componction, de sérieux de roi mage, n'est-ce pas ridicule? Mais non. Si les trottoirs dominicaux ont goût de flânerie, la pyramide suspendue y est pour quelque chose - autant que ça et là quelques poireaux dépassant d'un cabas.
Paquet de gâteaux à la main, on a la silhouette du professeur...
tracking img