Montrer que le regiistre comique repose sur le meme procede pour chacun de ces textes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (450 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'extrait que nous étudions est « tiré » de la scène 3 de l'Acte IV de Dom Juan de Molière. Dans cette scène, Dom Juan est chez lui, il souhaite se mettre à table lorsqu'on lui annonce l'arrivée deM. Dimanche, son créancier. Dom Juan, en l'invitant à s'asseoir et en prenant des nouvelles de sa famille, cherche à le réduire au silence. En l'interrompant sans cesse et en le flattant, Dom Juanmontre sa supériorité et ridiculise le pauvre marchand qui ressort sans un sou et sans même avoir pu formuler sa demande. Cette scène relève donc du comique.

Les trois textes du corpus étudiés ontété écrits de 1665 à 1923. Le texte A, extrait de la scène 3 de l’acte IV de la pièce de théâtre Dom Juan de Molière, met en scène un créancier Mr Dimanche qui rend visite à son client Dom Juan, afinde réclamer son argent. Le texte B est extrait de On purge bébé de G. feydeau. Il nous présente Follavoine et sa femme de ménage Rose discutant sur les Îles Hébrides. Enfin le texte C, extrait del’acte I de Knock   de Jules Romains, concerne un docteur peu recommandable Knock avec son patient le tambour.
Dans le texte A, il s’agit d’une relation hors norme : en général un créancier est fui parses clients, mais là Dom Juan se montre d’une amabilité excessive envers lui. On le voit avec la didascalie L1 « faisant de grandes civilités » ou encore L9 « à Monsieur Dimanche au meilleur de mesamis ». Le créancier est gêné par autant d’affection, ce qui crée une relation Dominant/Dominé entre Dom Juan et le créancier. Ce sentiment de gêne est aussi présent dans le texte B avec la femme deménage Rose, lorsque son maître Follavoine lui demande une information qu’elle ne connaît pas. L’auteur nous le montre avec les didascalies L6 « ahurie » ou « comme pour se justifier » didascalie répétéedeux fois d’abord à la ligne 8 puis à la ligne 24. Les questions suivantes sont aussi une preuve de « gêne » : L4 « Comment ? » ou L6 « Les Hébrides ? » L17 « Ah ? ». On a ici une relation de...
tracking img