Naturalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail de recherche documentaire
pouvant être utilisé pour construire un projet interdisciplinaire Lettres-SVT

Ce travail a été réalisé par M. Ludovic Mounier, professeur de SVT – stagiaire en situation sur l’académie de Grenoble, actuellement en poste sur l’académie de Nice.

Le Naturalisme : une démarche scientifique appliquée en littérature.

• Présentation de la démarcheexpérimentale de Claude Bernard pour comprendre l’origine du courant littéraire naturaliste.
• Utilisation de la généalogie des Rougon-Macquart de Zola comme situation d’appel à l’introduction de la partie Du génotype au phénotype en classe de Première L.

Lors de la mise en place de l’épreuve du baccalauréat de la section L en classe de première, un des thèmes au choix de SVT était « Dugénotype au phénotype, applications biotechnologiques ». Parallèlement, en cours de français, les élèves abordaient « le courant naturaliste ».
Ce courant littéraire se fondant sur l’application d’une méthode scientifique au domaine de la littérature, un travail interdisciplinaire a pu être mis en place.
Le but de la démarche était d’une part, de préciser les notions scientifiques intervenantdurant la progression du cours de lettres, d’autre part, d’introduire le thème de SVT de façon motivante pour une section littéraire, en montrant l’importance et l’intérêt de cette matière à différents niveaux et éviter ainsi les clivages entre littéraires et scientifiques.
Enfin, de mettre en évidence les différences entre la pensée de Zola et l’influence du génotype et de l’environnement sur lephénotype, telle que le démontre la science actuellement, afin de clarifier les idées des élèves et éviter les fausses représentations lors de leurs épreuves de fin d’année.

I/ La démarche expérimentale de Claude Bernard :

La démarche expérimentale a été décrite dans le livre Introduction à la médecine expérimentale  du physiologiste Claude Bernard 1865.

1/ Présentation aux élèves ducontexte scientifique, technologique, philosophique, artistique et littéraire de la seconde moitié du XIXème siècle :

• Progrès scientifiques considérables ( Les travaux de Pasteur, Pierre et Marie Curie, le télégraphe, la photographie, la révolution industrielle et le développement des transports : chemin de fer et marine ).
• Recherches de Charles Darwin sur l’évolution Del’origine des espèces, 1859.
• La pensée positiviste fondée par Auguste Comte ( 1798-1857 ).
• Hippolyte Taine ( 1828-1893 ) est l’un des premier à introduire des considérations scientifiques et physiologiques dans le domaine de la critique littéraire. ( Il étudie les auteurs d’après la « race », le milieu, le moment, c’est à dire l’histoire et lagéographie ).
• Le déterminisme pessimiste du philosophe allemand Schopenhauer ( 1788-1860 ) influence les aspects plus philosophiques du naturalisme.
• Aux peintres « officiels » qui peignent des scènes de batailles, des sujets mythologiques et des portraits officiels, s’opposent les peintres réalistes qui choisissent de peindre des petites gens ( Millet ) ou des paysages familiers(Corot ). Gustave Courbet est le meilleur représentant de ce courant. Le courant impressionniste naîtra en 1874.
• Le courant littéraire naturaliste qui se fonde sur l’application d’une méthode scientifique au domaine de la littérature. Le terme naturalisme introduit donc dans l’histoire littéraire une notion empruntée aux sciences biologiques mais aussi à la philosophie et à la critiqued’art.
Ces écrivains naturalistes se sentent les héritiers du réalisme de Balzac pour son observation sociale et pour sa peinture de « types », ainsi que de Flaubert ( qui toujours cependant restera critique face aux tendances naturalistes ).

2/ Définition des étapes de la démarche expérimentale de Claude Bernard :

Cette démarche n’a sans doute pas dirigé l’activité du...
tracking img