Nature et culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nature et Culture.

Avoir de la culture : être cultivé, avoir des connaissances
Avoir une culture : appartenir a une culture (tradition, cuisine...)
Culture : agriculture /culture de l’esprit / connaissances, savoir faire /

I- Nature et culture
C’est par l’intermédiaire de la culture que le monde accède à la culture.
L’homme en vivant en sociétépeut lui-même se comparer à la société et donc se socialiser.
La socialisation est le processus par lequel nous acquérons une certaine culture.
L’homme est issu de la nature, lasociété permet d’actualiser en l’homme des capacités qui le distingue de l’animal. C’est cette capacité à développer ses potentialités (pensée rationnelle, conscience morale, le jugementesthétique) grâce a la culture qui définie l’humanité. Rousseau appelle cette faculté la perfectibilité.
La nature de l’homme est d’être un être de culture, il ne peu accomplir sanature que par la culture.
Culture et nature sont donc indissociables
Claude Lévi-Strauss met en évidence l'existence d'un interdit fondateur de la culture, l'interdit de l'inceste.Par son universalité la prohibition de l'inceste semble relever de la nature, mais par le fait qu'elle relève de la règle, elle semble plutôt relever de la culture. Lévi-Strauss yvoit alors ce qui fait l'articulation entre la nature et la culture, ce qui fait de l'homme naturel un être culturel.

II – Le relativisme culturel
- ethnocentrisme = considérer sapropre culture comme supérieure aux autres
-relativisme culturel : toutes les cultures se valent
Il consiste à affirmer qu’on ne doit pas juger une culture étrangère car on jugeen fonction de notre propre culture. Ceci n’est pas exact car il nous est possible de critiquer notre propre culture. Le relativisme culturel est imcompatible avec l’idée de progrès.
tracking img