Net plus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic

INTRODUCTION

La Martinique est une région d’outre-mer et un département d’outre-mer français (972) dont la superficie est de 1100 km² et mesurant 70 km de long sur 30 km de large.
Elle doit son nom à Christophe Colomb qui la découvre en 1502.
Elle fait partie de l’archipel des Antilles qui est situé dans la mer des Caraïbes à environ 450 km du nord-est des côtes de l’Amérique du Sudet environ 700 km au sud-est de la République Dominicaine.
On compte 400 000 habitants et sa capitale est Fort-de-France.
La langue officielle est le français c’est la langue coloniale mais il y a aussi le créole qui est majoritaire, on peut donc se demander si cette langue n’est pas la langue officielle pour les martiniquais. Nous verrons cela par la suite.
Sur cette île, on peut parler dedeux groupes distincts, un groupe majoritaire représenté par les Martiniquais (96%) et un groupe minoritaire qui se compose de français (4%) et créoles guadeloupéens, haïtien, guyanais, réunionnais…
Son système politique est donc celui des départements et régions d’outre-mer, c’est le plus petit département d’outre-mer.
Dans un premier temps nous verrons l’analogie de l’iceberg puis le managementinterculturel et enfin nous comparerons avec notre pays la France.

I/ L’ANALOGIE DE L’ICEBERG

1) Les langages

a) Verbal

Les martiniquais parlent à la fois le créole mais aussi le français.
J’ai constater que le créole est majoritaire chez les personnes âgées qui ne parlent pas beaucoup le français.
Le mot créole vient du portugais crioullo. Il désigne, à l'origine, lesblancs nés dans les colonies de la zone américano caraïbe et de l'océan Indien. Il signifie également un "parler", provenant du mélange de plusieurs langues, que sont le français, l'espagnol, le portugais, l'anglais avec des langues indigène (caraïbes) et africaines importées.

b) Non verbal

Les martiniquais ont un langage physique très accentué et parle énormément avec leurcorps. Ils sont beaucoup plus exubérant que les français.

2) Habitudes et traditions dans les domaines de :

a) Alimentation

La gastronomie Martiniquaise est née de mélanges multi-ethniques et culturels au fil de son histoire, riche de produits incomparables : Fruits exotiques, légumes pays, épices parfumées, poissons frais...
La cuisine martiniquaise, dite créole est unvéritable creuset de saveurs héritées d’un long savoir-faire.
Les premier habitants de l’ile, les Indiens Arawaks développèrent la culture du mais, manioc, des haricots, de la patate douce, de l’ananas et du piment et surent tirer le meilleur du lambi, du crabe et de la viande boucanée…
Les colons français quant à eux importèrent leur mets favoris comme le cochon de lait, le boudin, les tripes...Avec le développement de la culture de la canne à sucre et la sombre époque de la traite négrière, l’apport en légume et plats venu d’Afrique : Gombos, calalou, migan, acras...viennent se mêler à une cuisine déjà fortement métissée.
Il convient d’y ajouter le poisson, roi de la table antillaise : thon, dorade, balarous, coulirous, vivaneau et les fruits de mer (langouste, écrevices d’eaudouces...)
Touts ses mets, toutes ses saveurs toutes ses aromates et touts ses parfums d’épices feront vibrer vos papilles dès votre arrivée dans notre ile. Un bon appétit à tous…

b) Habitat

Au niveau de l’habitation on y retrouve des maisons et des immeubles de tous types.
On voit beaucoup plus maintenant de maisons aux normes sismiques et faites pour résister aux ouragans carcela est devenu obligatoire pour toutes nouvelles constructions, ce qui n’était pas le cas avant.
On y retrouve des ghettos proches des ghettos des Etats-Unis où les habitations sont faites de bois, de feuilles de tôles, de briques…

c) Habillement
Il y a des vêtements traditionnels tels que le madras pour les femmes qui est une sorte de grande robe en dentelle avec un chapeau...
tracking img