Niveau de dette et niveau du crédit expliquant la crise économique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise économique, aussi appelée grande récession, est une récession dans laquelle nombre de pays sont entrés suite à la crise financière mondiale. Crise économique et crise de la dette sont indissociables et touchent l’ensemble de la planète. Bien que les conséquences et les répercussions ne soient pas les mêmes à travers le globe, les causes sont plus ou moins semblables. En s’intéressant àla dette souveraine Américaine ainsi qu’au marché du crédit mais aussi en faisant un bref historique de cette crise nous allons essayer, de la façon la plus exacte possible, d’en cerner les causes.

Cette crise est la conséquence d’une période de crédits faciles qui sont à l’origine de la crise financière, aussi appelée crise des subprimes.
En effet, les prêts hypothécaires américains sontl’élément déclencheur de cette longue phase de récession, fragilisant nombre de composantes de l’économie. Cela consiste en l’octroi de prêts à des particuliers qui, en théorie, ne sont pas solvables. Pour contrecarrer cet élément, on a créé les subprimes qui consistent en fait à une mise en garantie du bien acheté grâce au prêt. Cependant, ce schéma repose sur l’hypothèse que le marché de l’immobiliercroît en permanence. Or en 2007, le prix de l’immobilier aux états unis a chuté, les banques ont donc perdu de l’argent et certaines se sont retrouvées dans une situation critique. Mais la situation est encore plus préoccupante puisque les banquiers avaient transformé ces emprunts en titres sur les marchés boursiers. De cette façon, la quasi-totalité des banques a été touché. La crise financièrec’est alors transformé en crise économique, les banques hésitant à se prêter entre elles et à prêter aux investisseurs à cause du fort risque qui planait sur l’économie.
On débouche alors sur le problème de la dette. La crise de la dette résulte du fait que les prêteurs ont peur que les emprunteurs leur fassent défaut. Mais chaque pays a des facteurs propres générant une accentuation de cettedette. Le manque de transparence, l’ampleur des problèmes structurels, le montant d’imposition, le déficit budgétaire sont un bon nombre d’exemple de ces facteurs.
Une autre raison, peut-être la non régulation des produits dérivés, produits qui ont entrainé la diffusion de la crise. En effet, il était difficile de comprendre leur constitution et donc de savoir s’ils étaient contaminés ou non pardes titres néfastes.
Enfin, au niveau des USA, la baisse des taux directeurs de la Fed peut être vue comme une dernière raison. Cela a en effet engendré un montant de prêt énorme.
Le montant de la dette américaine a augmenté à un niveau jamais vu depuis la deuxième guerre mondiale.
Il devient alors légitime de se demander pourquoi le déficit et donc la dette sont si élevés ? On trouve deuxexplications. Tout d’abord la baisse des recettes fiscales qui représentent seulement 15% du PIB en 2010. Enfin, la multiplication par quatre des dépenses sociales de l’état depuis le début des années 60, ce qui laisse donc une faible marche de manœuvre pour réagir à la récession puis ce que les choix de politique monétaire ont été réduit par le fait qu’il faut garder un taux d’intérêt proche dezéro et les choix de politiques budgétaires ont été réduits par les dépenses de l’état.
Avant d’approfondir cette analyse, il convient de définir ce qu’est exactement la dette de l’état : Quand les dépenses du gouvernement sont plus importantes que ses revenus, il doit lever des fonds pour financer le déficit résultant. Il le fait en émettant de la dette. La dette est émise sous différentes formes(obligations, bons du trésor…) le principal est remboursé à l’échéance et il y a versement périodique des intérêts. Chaque année, assez de nouvelle dette doit être émise pour couvrir non seulement le déficit primaire (les recettes moins les dépenses cette année-là), mais aussi la dette arrivant à échéance et les paiements d'intérêt sur la dette existante.
Depuis 2007, la part de la dette en...
tracking img