On ne badine pas avec l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR DE FRANCAIS

Devoir maison – On ne badine pas avec l'amour – A. De Musset
Lecture analytique acte II scène 5 – cf manuel p282.

Une scène de théâtre. /3

1. Observez les didascalies : sont-elles nombreuses ? Où sont-elles placées dans la scène ? Quelles indications donnent-elles ? /1

Les indications données par l'auteur aux acteurs ou metteur en scène sont peu nombreuses danscette scène (*) qui est pourtant la plus longue de la pièce.
J'en note une seule concernant Perdican :
- "lisant un billet" ligne 1.
et trois ayant trait à Camille :
-"Entre Camille" ligne 7
-"Elle l'embrasse" ligne 11
-"Elle s'assoit" ligne 12
Ces didascalies se situent au début de la scène.
Celles se rapportant à Camille nous indiquent qu'elle n'est pas présente au début de la scène etqu'elle souhaite donner un climat chaleureux à cette rencontre. L'indication visant Perdican nous montre qu'il a reçu le billet de Camille.
(*) Cette observation ne porte que sur texte du manuel et non sur l'ensemble de la scène.
2.
a) À quel moment de la journée la scène se déroule-t-elle ? Comment le sait-on ? /0,5

La scène se déroule en milieu de journée car Camille annonce dansson billet "Trouvez vous à midi à la petite fontaine".

b) Qui est à l'initiative du rendez-vous ? /0,5

C'est la jeune Camille qui est à l'initiative du rendez-vous.

3. Qu'est-ce qui permet de dire que ce texte appartient au texte théâtral ? /1

Dans ce texte je note la présence :
- de répliques
- d'indication des noms des personnages
- de didascalies
Ce texteappartient donc au genre théâtral.

Un dialogue singulier. /13

1. La première réplique de Perdican.

a) À qui s'adresse-t-il ? Comment appelle-t-on ce genre de réplique ? /1

Perdican s'adresse à lui-même.
Ce genre de réplique est ambiguë, en effet il ne s'agit pas à proprement parler d'un aparté puisque Perdican est seul en scène et qu'il ne se met pas ''à part'' pours'adresser aux spectateurs, quoi qu'il en soit et pour faire simple je désignerai quand même cette réplique comme étant un aparté et non un court monologue.

b) Quelle convention du texte théâtral ce genre de réplique met-il en évidence ? /1

Un aparté est une réplique prononcée par un personnage sur scène, que par convention, les autres personnages n'entendent pas, elle estdestinée au public.

c) Quel est intérêt de ce genre de réplique ? /0,5

L'intérêt de ce genre de réplique est de révéler au spectateur le caractère et les émotions du personnage

d) Quelles remarques pouvez-vous faire concernant le type de phrase utilisée ? /1

Je note dans cette première réplique la présence de cinq points d'interrogation.
Les phrasessont donc interrogatives, Perdican s'interroge en effet sur le sens de la démarche de Camille.

2. La première réplique de Perdican.

a) À quels temps sont les verbes des propositions principales ? 0,5

Dans la première réplique de Camille, les verbes des propositions principales sont au passé composé :
- "J'ai cru m'apercevoir" Ligne 8
- "Vous m'avezpris" Ligne 9
- "Je vous ai refusé " Ligne 10
- etc …

b) À quel moment renvoient-ils ? /0,5

Cette réplique renvoie d'abord à l'Acte II scène 1 : Camille refuse la main tendue du jeune homme : "Je n'aime pas les attouchements".

c) À quelle autre rencontre Camille fait-elle référence ? Pourquoi ? /1

L'autre rencontre à laquelle Camillefait référence se situe à l'acte I scène 2 où elle refuse d'embrasser son cousin arguant : "L'amitié ni l'amour ne doivent recevoir que ce qu'ils peuvent rendre."

d) En quoi ces deux rencontres s'opposent-elles ? /1

Ces deux rencontres s'opposent car Camille d'abord hautaine à son arrivée au château propose ensuite à son cousin une rencontre au cours de laquelle elle...
tracking img