Ondine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II- Le texte.

Le genre.
C'est un poème qui ne répond pas aux critères traditionnels puisqu'il est écrit en prose et non en vers, ce qui explique la disparition des rimes. Ce poème en prose prend ici la forme d'une ballade constituée de couplets avec refrain racontant une histoire d'inspiration légendaire ; la ballade est une forme poétique traditionnelle proche de la chanson. Au plan de lastructure, on remarque une tension entre une forme résolument novatrice, le poème en prose, et une forme traditionnelle, la ballade.

Le type.
C'est un texte narratif. Il est possible de repérer le schéma narratif suivant.
- Situation initiale : le poète est chez lui.
- Première étape : le bruit de la pluie, élément perturbateur, va se transformer en chanson. C'est la chanson d'Ondine.
-Deuxième étape : la proposition d'Ondine.
- Dernière étape : le refus du poète qui avoue préférer l'amour d'une mortelle.
- Situation finale : la disparition d'Ondine.

La structure.
La composition est très nette :
A. Chanson d'Ondine (chanson de séduction) : couplet 1, la pluie (apparition d'Ondine) ; couplet 2, le lac (évocation du palais) ; couplet 3, les plantes d'eau (le royaumed'Ondine).
B. Le récit (du poète) : couplet 4, proposition de mariage ; couplet 5, refus lucide et disparition de l'enchantement.
La structure est circulaire : on constate en effet une symétrie entre le 1er couplet, ou alinéa, et le 5e : « Ondine », « gouttes d'eau », « les losanges sonores de ta fenêtre » / « elle », « giboulées », « le long de mes vitraux bleus. » Les vitraux renvoient à la fenêtredu premier couplet, qui a une valeur symbolique et qui sépare les deux mondes, celui du poète et d'Ondine. La fidélité du poète le sauvera, il restera de ce côté-ci du miroir. Les giboulées indiquent le retour au réel. Le thème de l'eau revient dans le dernier segment de phrase de chaque alinéa à travers l'évocation du lac : « lac endormi », « au fond du lac », « qui pêche à la ligne », « le roides lacs ». Cela souligne l'unité des couplets 1, 2, 3 et 4.
Par ailleurs, la présentation typographique, avec une segmentation en couplets brefs de dimension équivalente, souligne l'aspect « éclaté » d'un mode de narration propre au Moyen Age et rappelle les scènes qui étaient peintes sur les vitraux : la dame à sa fenêtre, le palais sous l'eau, le royaume aquatique. Les couleurs vert, bleu etblanc suggérées implicitement ou explicitement dans le texte sont des couleurs de vitraux. Ce qui nous a été raconté, n'est-ce pas une scène éclatée de verrier ? Plus encore qu'à l'art du graveur qu'évoquent les noms de Callot et de Rembrandt, l'art de Bertrand peut être comparé à celui du verrier.

Le lexique.
Le champ lexical de l'eau et du monde aquatique est développé tout au long du texte.Le deuxième couplet développe le terme « lac » et amorce un second niveau de rêverie, beaucoup plus onirique. Dans le premier couplet, un certain nombre de mots « la dame châtelaine », « à son balcon », « la lune », recréent une atmosphère médiévale mais vue ici à travers une sensibilité romantique.

La tonalité est fantastique. Le lecteur est transporté dans l'univers du rêve dont on remarquele caractère irrationnel, incohérent : dans le premier couplet, on assiste à une première métamorphose de la pluie en Ondine, puis on passe sans transition du personnage d'Ondine à celui de la dame châtelaine. Il s'agit d'une deuxième métamorphose, en tous les cas d'une identité perçue de façon prismatique. Dans le troisième couplet, c'est le flot qui se transforme en « ondin » et le « courant » en« sentier ». Dans le quatrième couplet, on retrouve le thème omniprésent de la métamorphose, mais cette fois c'est Ondine qui propose une métamorphose au poète : devenir roi des lacs. Enfin, dans le dernier couplet, on assiste à l'ultime métamorphose et à la disparition d'Ondine.

La syntaxe.
Une image statique est évoquée dans le premier couplet, celle d'une dame immobile à son balcon dont...
tracking img