Oral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Oral 3 : Madame se meurt ! Madame est morte !
Bossuet

Introduction :
« Madame se meurt ! Madame est morte ! », est un extrais de l’œuvre de Bossuet prononcée en 1669 appelée Oraison de Madame. Bossuet met en œuvre tous les moyens pour mettre en avant son enseignement : c'est lagloire de Dieu et non pas celle des hommes. Son discours décrit d’avantage une atmosphère plus qu'il n'est un récit sur la mort.
==> Lecture
Problématique :
Vous m’avez demander en quoi cet extrais de Oraison de Madame de Bossuet, se présentais comme un modèle de conduite pour l’honnête homme.
Nous verrons donc dans une première partie l’expression du désarroi et de la douleur puis nousanalyserons les enseignements dont Bossuet nous fais part à travers ce texte.

I) L’expression du désarroi et de la douleur
Tout au long de cet extrais, l’expression du désarroi et de la douleur sont omniprésente. Ces deux sentiments sont aborder tout d’abord par la progression des mots, puis par les effets rythmiques et sonores du texte, et enfin par les citations de différents auteurs del’époque et des époques précédentes.

- Tout d’abord, Bossuet utilise des mots de plus en plus fort au fil du texte pour faire part de sont désarroi et de sa douleur pour la mort d’Henriette d’Angleterre.
Ex : « tragique accident » (l.14), « consterné » (l.16), « abattu » et « désespéré » (l.19), « gémissaient en vain » (l.22).
Même si c’est mot reste fort, il ne se laisse pas déborder par cesémotions et reste humble, comme doit le faire un honnête homme au 17ème siècle.
A la ligne 11 « O nuit désastreuse ! O nuit effroyable… », L’auteur nous montre que tout honnête homme doit savoir s’exprimer sens choquer les gens et avec finesse.
- Ensuite Bossuet a construit son texte avec des effets rythmique et sonore qui donne une vie à cette oraison.
Ex : «  ou retentit tout a coup comme unéclat de tonnerre cette étonnante nouvelle » (l.11 & 12). Cette phrase est construit avec une consonance en « c » et en « t » pour montrer a qu’elle point la mort d’Henriette d’Angleterre est inattendu et tragique.
Ex : « Le roi, la reine, Monsieur, toute la cour, tout le peuple, tout est abattu, tout est désespérer » (l.18 & 19). Ici Bossuet met un rythme a cette phrase avec la répétionsdu mot « tout » et a la présence des virgules placer a un endroit bien particulier. Elles sont placées après un nombre de syllabe qui augmente au file de la phrase. On commence avec 2 syllabe « le roi » et on fini avec 6 « tout est désespérer ».
- Pour finir les citations de différents auteurs joue un rôle important à travers cet extrait. Elles renforcent les paroles de Bossuet.
Ex : « MADAMEse meurt ! MADAME est morte ! » (l.12 & 13), d’après Voltaire, a la prononciation de cette phrase « l’auditoire éclata en sanglots et la voix de l’orateur fut interrompue par ses soupirs et par ses pleurs ».
Ex : «  Le roi pleurera, le prince sera désolé, et les mains tomberont au peuple de douleur et d’étonnement », issu de Ézéchiel, VII, 27. Bossuet introduit cette citation pour montrer aqu’elle point le peuple et la noblesse sont désemparés par cette triste nouvelle.
Ex : « Je serrais les bras, mais j’avais déjà perdu ce que je tenais », est extrais du discours de la mort du frère de St. Ambroise. Cette citation nous montre encore une fois que la mort d’Henriette d’Angleterre est une mort inattendu de tous.
Ex : « a passé du matin au soir, ainsi que l’herbe des champs » estun extrais de la bible, Psaumes (CII, 15). Ceci nous affirme a qu’elle point Henriette d’Angleterre a souffert avent de mourir. En effet, de nombreux historiens ont avancé la thèse d'un empoisonnement qui aurait été commandité par le chevalier de Lorraine, amant de Monsieur, intrigant notoire et personnage sans scrupules, dont Henriette avait obtenu du roi l'exil en Italie.

Bossuet a...
tracking img