Organisation du travail (cours)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ORGANISATION DU TRAVAIL
ET CROISSANCE

Pour produire il faut une main d’œuvre qualifié et du capital ainsi que du progrès technique. Une bonne partie des gains de productivité vienne de l’organisation du travail. Depuis fin XIXe siècle, on utilise le système tayloro-fordisme dans les pays industrialisés jusque fin des années 70-80. Puis le toyotisme apparaît.
Dans les pays industrialisés, enquoi le toyotisme varie t-il du fordisme et du taylorisme ?
L’organisation du travail a forcément des conséquences sur les conditions de travail. Le compromis fordiste a laissé place au dualisme du marché du travail entraîné par le chômage et la précarité.
Pendant les 30 glorieuses, un lien se créé entre progrès technique et progrès social grâce au fordisme.
En quoi le toyotisme rompt ouprolonge cette articulation ?

D’après Smith, organiser le travail c’est le diviser (c’est l’un des premiers à réfléchir au lien d’organisation au travail, et productivité). Taylor s’en inspire.
Division social du travail (ex : caste, ordre, classe. On l’observe à l’échelle d’une société, étudié surtout par Durkheim)
≠ division technique du travail

Taylor introduit Smith au sein de l’entreprise.Taylor prétend mettre au point une organisation scientifique du travail. Il a une conception de l’homme arrêté « il y a une paresse naturelle chez l’homme, et elle est grave », c’est de l’essentialisme. « il y a un mal dont souffre les ouvriers comme les patrons : la flânerie ».

• division horizontale : parcellisation des tâches de façon très simple, et chaque tâche est confié à un ouvrier.• division verticale : la conception, le chronométrage (réalisé par les ingénieurs, les cadres). D’après Taylor les cadres sont plus intelligents que les ouvriers, donc ce sont eux qui s’occupe de la conception, du chronométrage, calculer les rendements … (chronométrage ( rendements)

Idée de salaire au mérite ( ouvrier qui atteindra le niveau de productivité attendu, aura un meilleur salaire.Salaire en fonction de la productivité.

Coutrot : obsession chez les néo-libéraux. ( le salarié paresseux, idée qu’on ne travaille pas assez, idée que l’homme peut toujours faire mieux.

Objectif de Taylor, c’est la productivité. On voit apparaître le pouvoir technocratique (pouvoir aux cadres) pendant la première guerre mondiale.

Aux USA, le taylorisme convenait aux femmes car ellesn’étaient pas qualifiées, ainsi qu’aux paysans, cela a permit d’embaucher des émigrés également.

Fordisme :
Situé dans le prolongement de Taylor, ils ont le même objectif, la productivité.
Introduction du convoyeur : travail à la chaîne. Ouvrier déqualifié, et prend l’autonomie du temps. On fabrique le même produit en très grande quantité (ex : avant 13h pour fabriquer une voiture, après 1h30).

Ford( production de masse, consommation de masse, il applique le salaire fixe mais supérieur des USA. Fidélise sa main d’œuvre. Lors des 30 glorieuses il y a augmentation du fordisme. Il déqualifie le travail et augmente les salaires.
Salariés produisent plus ( baisse des prix ( hausse du pouvoir d’achat ( hausse de la consommation.
Le but de Ford à travers la standardisation, c’est la baisse descoûts de production.
Pendant les 30 glorieuses, le fordisme s’installe dans tous les secteurs. Le travail est mécanisé et surveillé (ex : centre d’appels).

D.Cohen : contradiction dans le fordisme.
• le salaire est revendiqué par les ouvriers qualifiés de fin années 60
• salariés souhaitent épanouissement alors que le fordisme c’est la pénibilité.

Fin années 60, apparaissent des tensions.Mécontentements, taux de grèves augmentent de façon anormale (pic en 1968), rotation de la main d’œuvre, absentéisme, taux de suicide élevé, dépression …

La demande est plus irrégulière, l’exigence est différente, plus forte concurrence.
Ralentissement des gains de productivité. (avant le premier choc pétrolier, baisse des gains)

Années 80, on se tourne vers le Japon, le toyotisme...
tracking img