Organisation du travail et croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Organisation du travail et croissance

I/ Citations
« Dis moi comment tu organises le travail, je te dirai ton taux de croissance et le contenu de tes emplois, tel pourrait être le nouveau slogan des entrepreneurs. »
« En tant que membre du travailleur collectif le parcellaire devient même d’autant plus parfait qu’il n’est borné et incomplet. » Marx

II/ Enjeux et problématique
Lacroissance économique a longtemps reposé sur la seule augmentation quantitative de la main-d’œuvre. Une population active qui augmente devrait se traduire par une hausse de la production. Cependant, la relation croissance économique-travail ne se limite pas au seul aspect quantitatif, elle est largement déterminée par la façon dont le travail est organisé. L’organisation du travail est-elle unfacteur de croissance? Dans quelle mesure les différentes formes de la division du travail favorisent-elles une hausse de la productivité ? Quelles sont alors les conséquences sur l’emploi et quel rôle essentiel jouerait la flexibilité ?

III/ Définitions des termes importants
Notions essentielles :
Division du travail : au niveau de la société la division de travail désigne la répartition desactivités entre producteurs indépendants. Dans l’entreprise la division technique du travail est une décomposition du processus de production en un certain nombre de tâches partielles, qui s’accompagne de spécialisation si ces tâches partielles sont confiées à des personnes différentes. Cette division technique du travail peut être verticale (séparation du travail de conception du travaild’exécution) ou horizontale (répartition des tâches entre les salariés d’exécution).
Flexibilité : pour une entreprise, c’est la capacité de s’adapter rapidement aux variations de la demande. Cela suppose une flexibilité du travail qui est la capacité de faire varier le travail en fonction de la situation économique de l’entreprise. Les trois dimensions de la flexibilité du travail sont l’adaptabilité desconditions de travail dans l’entreprise, la mobilité géographique et professionnelle et la variabilité des salaires.
Notions complémentaires :
Qualification : la qualification de l’emploi est l’ensemble des compétences requises pour exercer cet emploi ; la qualification d’un travailleur est l’ensemble des compétences (savoirs et savoir-faire) maîtrisés par un actif.
Taylorisme : organisation dutravail élaborée par F.W. Taylor (1856-1915), fondée sur une double division du travail à laquelle on donne aussi le nom d’organisation scientifique du travail (OST).
Fordisme : organisation du travail dérivée du taylorisme et mise au point dans les années 1910 par le constructeur automobile américain H. Ford (1863-1947). Elle se distingue du taylorisme par la standardisation des pièces et desoutils, l’instauration du travail à la chaîne et la pratique des hauts salaires. Le fordisme désigne aussi un mode de régulation et de croissance caractérisé par une croissance économique forte, une faible concurrence entre les entreprises et une intervention importante des pouvoirs publics dans l’économie.
Toyotisme : organisation visant à impliquer davantage les salariés, à enrichir le travail etreposant souvent sur les 5 zéros (délai, défaut, stock, panne, papier) .
Contrat de travail : relation instituée entre le salarié et l’employeur. Le contrat de travail existe si trois conditions sont réunies : un travail pour un employeur, une rémunération, une subordination, dans l’exécution du travail. Il peut avoir une durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI).
Salariat : relationcaractérisée par la rétribution par un employeur du travail volontaire d’un employé.

IV / Ordre de grandeur
15 % des emplois salariés sont précaires donc
85% emplois stables  la précarisation est bien réelle même si elle doit être relativisée .

V. Auteurs et théories

 Taylor (1856-1915)
Ingénieur américain, Taylor proposa en 1910, un moyen d’augmenter la productivité et ainsi, la...
tracking img