Orientalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1813 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Orientalisme et colonialisme


Avant le la fin du 19e siècle : « race » sans connotation biologique. Question majeure du 19e : celle du rapport aux autres, du « choc de civilisations » (Huntington, article de 1993) et colonisation.



L’orientalisme


a. Définition
Imaginaire de l’orient dans l’art / spécialité des langues orientales : orientalisme savant.Qu’est-ce qui fait la racine commune ? Edouard Said, L’orientalisme, l’orient créé part l’occident (1878). Said : comparatiste (littérature comparée anglaise et française). Cherche comment l’occident a inventé cette catégorie qu’on appelle l’Orient. Où est l’Orient ? Moyen-Orient, jusqu’à la Chine incluse… Rapport Chine/Algérie ? L’Orient c’est ce qui n’est pas l’Occident. Les européens ont construit leurpropre identité par opposition à un Orient qu’ils ont imaginé. Image inférieure, exutoire.
L’Orientalisme c’est une forme de discours que l’on tient sur un univers géographique aux formes indistinctes + Bureaucratie qui domine cette zone + Savoir universitaire. On va déchiffrer les hiéroglyphes, on fait les premières traductions du Coran.
« L’Orient est une idée qui a une histoire et unetradition de pensée, une imagerie et un vocabulaire qui lui ont donné réalité et présence en Occident et pour l’Occident ». Said. Orientalisme n’est pas un pur préjugé. Il est lié à un véritable savoir. Lien imaginaire / dvt du savoir érudit. Intérêt de la thèse de Said : on pense en même temps l’émergence d’un vrai savoir, d’un art, un système de domination, de plaquage sur autrui d’une identitéfabriquée. Il ne s’agit pas d’anti-occidentalisme. Il met en question la réalité d’Orient et d’Occident. Said anti-Huntington. Croit au métissage. Le conflit des civilisations nait de ce que l’on construit une image de l’autre. Il faut aussi éviter de tomber dans le post-colonialisme. Pas de dénonciation tous azimuts.


b. Le despotisme oriental
1453 : prise de Constantinople par lesturcs. Grande date de notre histoire. Nait la catégorie du despotisme oriental (Venise) pour penser les ottomans.
Montesquieu Lettres persanes (1721, deux persans à Paris. Menace d’une désagrégation générale du harem, persans tyranniques. Statut des femmes au cœur de l’orientalisme). , Esprit des lois (1748, despotisme oriental devient la façon de penser le moyen et extrême orient. Individun’a aucune liberté. Pouvoir abuse de son autorité sur la vie privée et publique. Montesquieu tient à parler du despotisme oriental ( dire ce que ne doit pas être la monarchie française. Ottomans à l’extérieur de la civilisation, c’est l’Autre despotique qui me permet de combattre la monarchie absolue.) On projette sur un ailleurs ce que l’on ne veut pas être.


c. L’expédition d’Egypte(1798-1801)
C’est un échec militaire épouvantable, une expédition sci (égyptologie nait), un choc culturel qui reste une fascination pour la civilisation égyptienne.
- Un échec militaire. Bonaparte veut couper la route des Indes à l’Angleterre. Les deux grandes puissances veulent occuper le plus de terrain possible + directoire pas mécontent d’expédier Bonaparte loin. Prend Malte facilement,puis basse Egypte. Mais amiral Nelson détruit la flotte française. Pas de possibilité de retour. Essaie de s’associer les notables musulmans, veut conquérir la Syrie. Repart pour la France dès 1799, laisse le commandement à Kléber, assassiné en 1800, départ honteux en 1801. Militairement, une raclée mémorable.
- Une entreprise sci très remarquable. Bonaparte homme des Lumières, emmène desgrands scientifiques. Fonde l’institut d’Egypte, qui publie la Description d’Egypte. Extraordinaire déploiement de savoirs, c’est monumental. Développement de l’égyptologie dans les décennies qui suivent. On ramène la pierre de rosette (hiéroglyphe, démotique, grec). Déchiffrée plus tard, après 1820, par Champollion. Chargé des collections égyptiennes du musée du Louvre. ( plafonds : peintures...
tracking img