Oscar wilde: fallait-il le condamner?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Oscar Wilde: Fallait-il le condamner?

Le plus grand des écrivains irlandais, né à Dublin en 1854 et décédé à l’aube du XXe siècle en France, a fait beaucoup parler de lui à propos de ses brillantes études, de ses merveilleux écrits, de ses citations que l’on entend encore aujourd’hui… Mais il a quand même suscité de nombreuses polémiques… Vous avez peut-être reconnu le personnage dont je vaisvous parler aujourd’hui : il s’agit d’Oscar Wilde. Je vais plus particulièrement m’arrêter sur la question : Fallait-il le condamner ?
Mais le condamner pourquoi ? C’est justement par là que je vais introduire mon exposé.

Oscar Wilde arriva en 1884 en Angleterre. Il était alors au sommet de sa gloire, il jouissait d’une réputation universelle, on espérait de lui une carrière littéraireglorieuse. Mais au mois de mars, tout bascula, il exposa son penchant pour la gente masculine avec Alfred Douglas, son amant. En quelques semaines, il passa de la prestigiosité des théâtres à l’obscurité et la moisissure d’un cachot en 1897. Sa tragédie commença lorsque le père de son amant, le Marquis Queensburry, l’accusa de sodomie. Wilde voulu donc se défendre devant la justice, mais son attitudeinsolente devant les tribunaux, lui a valu la peine maximale. Wilde est donc vite devenu le diable, le symbole de la décadence pour l'époque.

Oscar Wilde a donc fait beaucoup parler de lui ! Il le dit lui-même dans une de ses citations : « S’il est au monde quelque chose de plus fâcheux que d’être quelqu’un dont on parle, c’est assurément d’être quelqu’un dont on ne parle pas. » Mais on parlede lui peut-être pas pour les bonnes raisons. Le connait-on grâce à son don certain pour l’écriture ? Ou bien parce qu’il avait une femme plus que charmante? Non, tout simplement parce qu’il a chaviré vers l’autre bord un automne de 1886 après avoir eu une femme et deux enfants. Alors, la question se pose : Fallait-il, oui ou non, condamner ce géant littéraire pour son attirance masculine ?
Jevais vous répondre à cette question assez difficile et complexe tant les opinions peuvent être partagées et le sujet traité particulièrement délicat.
Je vais commencer par vous énoncer le contexte de l’époque, ensuite je vais vous parler du point de vue littéraire, et ensuite je vous exposerai le point de vue moral.

Tout d’abord, l’Angleterre de l’époque condamnait sévèrement l’homosexualitésuite à une loi votée en 1885. Il n’est donc pas illogique que Wilde soit, de ce fait, incarcéré durant 2 longues années et forcés à exécuter des travaux obligatoires. Fallait-il donc condamner Oscar Wilde ? Bien sûr ! Car tout homme qui ne respecte pas la loi doit être puni. Oscar Wilde savait ce qu’il faisait, il savait que ses actes n’étaient pas en accord avec la loi de l’époque. Il savait toutcela, il l’a quand même fait, il a été puni…

Ensuite du point de vue littéraire, les lecteurs auraient trouvés dommage de passer à côté de son poème « La ballade de la geôle de Reading » écrite alors qu’il était en prison en 1898 et qu’il signa C.3.3, de son numéro de prisonnier. Cette œuvre est un réel témoignage émouvant de sa douleur de prisonnier. Wilde a également écrit « De Profundis ».Ce texte avait également été rédigé en prison, mais ce dernier était une lettre, une confession, à l’attention d’Alfred, son amant, à qui il reproche son silence. L’argument aussi simpliste qu’égoïste de trouver dommage que de tels textes n’auraient pu exister sans son incarcération a tourné dans la tête de certaines personnes. Ce n’est pas un élément très argumentatif, mais il est vrai que cesdocuments ne seraient jamais paru au grand jour et n’auraient jamais été le succès du XIX-XXe siècle sans cette grande affaire judiciaire…

Voilà donc ce que la population du XIX e siècle aurait pensé de ses actes. Ils en auraient donc conclu que OUI Oscar Wilde devrait être condamné. Mais aujourd’hui les mœurs ont changés, ainsi que les tribunaux. Il aurait donc été jugé différemment à notre...
tracking img