Paradoxe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie I
B) L’utilisation du paradoxe dans la littérature
Né à Clermont, en Auvergne le 19 juin 1623, Blaise Pascal est le seul fils d'Antoinette Begon, morte alors qu'il n'a que trois ans, et d'Etienne Pascal. Ce père, juriste et mathématicien, prend totalement en charge l'éducation du garçon. Installé à Paris avec sa famille en 1631, Blaise Pascal fréquente dès 1635 le cercle demathématiciens de Marin Mersenne. Il reprend les méthodes de géométrie projective de son aîné et énonce le théorème de Pascal
Blaise Pascal essaye de convertir le lecteur à la religion chrétienne dans le paragraphe 233 de ses Pensées. Il utilise pour cela une argumentation rigoureuse fondée sur un pari :
En effet, la thèse de Pascal est la suivante : « Dieu est ou il n’est pas », « il faut parier », si oncroit et que Dieu existe, on gagne tout et si Dieu n’existe pas, on ne perd rien. Il n’y a donc tout à gagner et rien à perdre. Si on ne croit pas et que Dieu n’existe pas, on ne gagne rien, et si Dieu existe, on perd tout, il y a donc tout à perdre et rien à gagner. Pascal s’appuie sur une évidence : il y a une chance sur deux que Dieu existe. On appelle ce résonnement le principe del’indifférence.
Ce principe conduit à des paradoxes car si à chaque fois qu’on ignore quelque chose, on décide qu’il y a des probabilités équivalentes pour chacune des possibilités, l’application de lois de logique conduit à des contradictions.

Exemple : Quelle est la probabilité de trouver une forme de vie sur Mars ? L’application du principe d’indifférence permet de répondre ½. Quelle est la probabilité dene trouver aucune vie végétale sur Mars ? ½. Ou aucune vie animale ? : ½. Quelle est la probabilité de ne trouver ni présence animale ni présence végétale sur Mars ? En vertu des lois de probabilité nous devons multiplier ½ par ½ ce qui donne 1/4. Or, ne trouver ni présence animale ni végétale revient à ne pas trouver de vie sur Mars, ce qui veut dire qu’il y aurait cette fois une chance surquatre de ne pas trouver de vie sur Mars, ce qui contredit la première estimation.

On trouve aussi des paradoxes chez certain écrivain très célèbre comme Voltaire. Par exemple dans « Petite digression », extrait du Philosophe ignorant, écrit en 1766.C’est un assemblement de textes ayant pour but de disputer les méfaits de l’ignorance, source, selon lui, d’intolérance et de tyrannie. Il entre doncdans l’objet d’étude : convaincre et persuader, l’apologue. Le grand paradoxe de ce texte réside dans l’affirmation du professeur, qui »prétendit avoir des notions claire sur le sens de la vue ».L’auteur précise que ce paradoxe « intrigua », ce qui nous informe sur l’utilité d’une contradiction comme celle ci :choquer et faire réfléchir effet, les aveugles doute de cette affirmation mais finissepar y croire : »forma des enthousiasmes ».Le paradoxe peut donc aussi être une véritable arme pour persuader, et le professeur ira même jusqu'à devenir un « dictateur » dans la communauté.
Voltaire est évidement ironique à travers les propos de cet homme qui se détache de la masse, pour démontrer sa thèse sur les dangers de l’ignorance. L’utilisation d’un tel paradoxe joue donc un rôle trèsimportant par son ridicule puisqu’il permet de détruire toute possibilité de crédibilité dans les paroles de l’homme.

Plus tard, au XXème siècle, on trouve même des paradoxes au théâtre, et notamment chez Eugene Ionesco, célèbre pour sa pièce La Cantatrice chauve, écrite en 1950.Déjà, dans le projet même de Ionesco, il y a un paradoxe. En effet il a intitulé sa pièce « anti-pièce ».Il s’agit pour luide provoquer, de prendre le contre-pied de l’écriture théâtrale traditionnelle. On retrouve encore ici le rôle principal du paradoxe : choquer, ici provoquer. Les informations fournies sont volontairement ambigües. En choisissant comme titre La Cantatrice chauve, Ionesco engage le spectateur sur une fausse piste. Il l’amène à s’interroger sur un personnage qui ne figure pas dans la pièce et...
tracking img