Patata

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De nos jours les mines antipersonnel tuent en moyenne, 800 personnes et en mutilent 1 200 autres par mois. Par ailleurs, la présence de ces mines rend impropre à la culture des millions d’hectares. Reste que malgré le traité d’Ottawa, qui a été ratifié en 1997 par 122 pays et qui interdit les mines antipersonnel, quelque 40 000 nouvelles mines seraient chaque semaine enfouies sous terre, selon laCroix-Rouge. Face à cette situation, les Etats-Unis ont lancé un programme de déminage de l’ensemble de la planète avant 2010.
Lorsqu’ils cessent, les conflits modernes n’en continuent pas moins de faire des dégâts : notemmentà cause des mines antipersonnel semées dans le sol. Avec plusieurs centaines de victimes chaque mois de par le monde, le déminage est devenu une priorité internationale et,pour cette mission, les militaires utilisent des détecteurs de métaux portables. Mais leur fiabilité laisse à désirer, c’est ainsi que les experts du Pentagone ont eu idée d’utiliser... les abeilles. Depuis 1981, l’armée américaine mène en effet deux projets, dirigés par Jerry Bromcenshenk, entomologiste à l’université du Montana, l’un pour la détection et la localisation des minesantipersonnel, l’autre pour la détection d’attaques bioterroristes : car les abeilles ont tout pour devenir de parfaits artificiers.
Caractéristique des abeilles
Chez l’abeille, les antennes font office de nez. Mais également de doigts. Cet organe est si puissamment développé qu’il ne remplit pas un rôle seulement olfactif mais également tactile. Pour l’abeille, un objet rond n’a pas la même odeur qu’unobjet carré. Sentir au moyen de ses antennes renseigne l’abeille sur la forme de l’objet, sur sa rugosité, ainsi que sur sa température. 60 000 récepteurs sensoriels sont répartis à la surface de chacune des deux antennes. A la base de celles-ci, un lobe centralise l’information. Les extraordinaires facultés olfactives des abeilles connues depuis bien longtemps, permettent aux abeilles de détecterl'odeur du nectar à des distances considérables.

Détection et localisation des mines antipersonnel
De fait, le génie des hyménoptères, c’est d’abord leur exceptionnel odorat, largement plus fin et plus sensible que celui des chiens. Mais aussi leur étonnante capacité à mémoriser un grand nombre d’odeurs différentes. Or les abeilles peuvent être assez facilement dressées à se diriger vers unesource odorante, même si celle-ci n’est pas directement associée à une nourriture. Cet apprentissage peut être réalisé en laboratoire, sur le modèle de conditionnement bien connu que le physiologiste russe Ivan Pavlov mit en évidence chez le chien.L’expérience consiste à proposer à l’abeille une odeur et, aussitôt après, de l’eau sucrée, qui sert de récompense. Ensuite, on lui fait sentir l’odeurseule et on constate que l’abeille tire la langue, comme si la nourriture allait lui être présentée. L’ensemble de la procédure ne prend pas plus de dix secondes. Les abeilles présentent encore un autre intérêt : non seulement elles se souviennent des effluves qu’elles ont rencontrés mais elles transmettent cette connaissance à leurs congénères. Autrement dit, il suffit de dresser une seule abeillepour que toutes celles qui sont en contact avec elle le soient aussi. Les chercheurs américains ont donc entrepris de dresser les abeilles à la reconnaissance de l’odeur du trinitrotoluène, plus connu sous le nom de TNT et principal constituant de la charge détonante des mines antipersonnel.
Détection d’attaques biochimiques
Cette démarche repose sur un fait bien connu des physiciens : la surfaced’un objet en déplacement acquiert une charge électrostatique due au frottement des molécules d’air. Laquelle charge électrostatique attire sur le corps des abeilles les objets légers de charges opposées se trouvant sur leur trajet, par exemple les grains de pollen, qui seraient justement capturés de cette manière par les abeilles. Et pourquoi pas tout agent pathogène en suspension dans...
tracking img