Peau noire masque blanc: f. fanon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3030 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
L’auteur Frantz Fanon, né en 1925 en Martinique, mort aux Etats-Unis en 1961, est un essayiste et psychiatre français qui s’inscrit dans un courant tiers – mondiste et de négritude. Il est l’auteur de plusieurs œuvres dont les plus connues sont : peau noir masque blanc et les damnés de la terre.

Peau noire, masques blancs, livre publié en 1953, analyse l’héritage psychologiquelaissé par le colonialisme à l’humanité, et ceci en partant du rapport entre le Noir et le Blanc. Le but poursuivi par Fanon dans cet ouvrage est d’élaborer un essai de compréhension Noir-Blanc. Il voudrait mettre fin à ce cercle vicieux : complexe d’infériorité du Noir face au blanc et complexe de supériorité du blanc devant le Noir. Dans cette perspective il s’inspire du discours d’AiméeCésaire dur le colonialisme : « Je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme. » L’auteur vise donc à décomplexer tout individu quel qu’il soit et universaliser l’humanité.

I- LE NEGRE MODERNE DANS LE MONDE BLANC

L’attitude du Nègre moderne dans le monde blanc se manifeste à travers lelangage qu’il adopte, le désir de la femme de couleur d’épouser un blanc et celui de l’homme de couleur de coucher avec la blanche.

Le rôle du langage consiste non seulement à employer une certaine sentence, mais aussi et surtout à assumer une culture, à supporter le poids d’une civilisation. L’homme colonisé en général, et le martiniquais en particulier cherchent à s’approprier le langage de lanation colonisatrice dans le but d’échapper à leur propre culture considérée par eux-mêmes comme inférieur. Ce désir se traduit par des voyages répétitifs en occident. En effet, le noir qui arrive en France s’affaire à se débarrasser de cette façon d’être noir à travers le langage. Il évitera le roulement des « R » comme le font tous les Noirs pour avoir une diction à la française. Le souci duNègre est donc de changé pour ressembler à Montesquieu ou Voltaire, mais aussi pour devenir chef de service ou médecins, figures emblématiques qui lui viennent de France. Mais, de retour dans son pays d’origine, il a en dégoût le patois et son attitude est essentiellement critique à l’égard de ses compatriotes, il donne l’impression d’avoir achevé un cycle, de s’être ajouté quelque chose qui luimanquait. Sa maîtrise de la langue française fait de lui parmi les siens un homme respecté : on dit de lui qu’il est blanc. Pour cela, l’Antillais évitera d’être assimilé à un Sénégalais car pour lui c’est ignorer sa valeur (proche du blanc, semblable au blanc) que de le comparer à un être éloigné de la civilisation blanche.

Par ailleurs, le langage du blanc qui s’adresse au Nègre est le plussouvent entaché de complexe de supériorité. Son attitude est semblable à celui d’un adulte qui s’adresse à un enfant. Ceci contribue à stigmatiser le noir. Le blanc considère le Nègre comme un être primitif : un sauvage et un inculte. On n’est donc pas étonner que la réaction du Noir consiste à vouloir contourner ce complexe. Pour cela il passe par l’amour pour réparer ce tord.

Dans l’ouvrage Jesuis martiniquaise de M.Capecia, il apparaît que l’infériorité avait été historiquement ressentie comme économique : on est blanc à partir d’un certain nombre de millions. Etre blanc suppose qu’on a avec soi la beauté, la vertu qui n’ont jamais été noires. La vie de capecia est une illustration des tenants qui expliquent la fascination de la femme de couleur face à l’homme blanc. Capecia prendconscience de l’inégalité qui existe entre noir et blanc et cherche à transcender cette inégalité pour se valoriser et se blanchir. Pour cela, une seule issue s’impose : se marier à un blanc : un blond aux yeux bleus, un français. Pour Mayotte Capecia, il faut blanchir la race par le métissage. Dés lors on comprend pourquoi les Antillaises veulent épouser le moins Noirs de tous les Antillais. Pour...
tracking img