Peine de mort pour ou contre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La société a-t-elle le devoir et le droit de condamner à mort ceux qui violent ses lois et qui portent atteinte à leur prochain ? Peut-on venger le crime illégal par le meurtre légal ? Pendant des siècles, ces questions ont rencontré une réponse unanimement positive. Il a fallu les excès mêmes de cette justice immanente comme de cette répression cruelle pour qu'apparaisse l'autre face de laquestion: la justice n'a-t-elle pas aussi comme rôle de donner une nouvelle chance réparatrice à ceux qui ont violé ses lois ? La justice ne doit-elle pas devenir aussi éducatrice, c'est-à-dire également protectrice des coupables ?

POUR:

- Beaucoup maintiennent la peine capitale pour des crimes politiques (atteinte à la sûreté intérieure ou extérieure de l'état) ou militaires.

-C'est le meilleur moyen de dissuasion.

- C'est le seul moyen de défense efficace dont dispose la société face à certains criminels. Elle permet de proportionner la peine à la gravité du crime.

- Pour beaucoup de gens, la peine de mort les rassure. Ainsi, ils se sentent plus en sécurité.

- Pour se venger, par colère:
Par exemple des parents qui veulent que l'assassin de leurenfant paye pour son crime.
Généralement, quand la mort touche un enfant les gens sont pour la peine de mort.

- La peine de mort a un rôle éliminatoire:
elle permet de s'assurer que les criminels ne pourront pas s'évader ou, tout simplement, bénéficier d'une remise de peine et recommencer. Seule la peine de mort peut empêcher la récidive.

- Jadis, la peine de mort était:
1°/Vindicative: offense à la divinité, à l'empereur = vengeance.
2°/ Expiatoire: crime pardonné par le châtiment reçu.
3°/ Exemplaire: intimidation des criminels.

- La peine de mort est prévue par différents textes religieux:
Voir le point: " La peine de mort et la religion ".
CONTRE:
- La peine de mort est immorale
- La peine de mort est illogique:

Parce que touteexécution d'un être humain viole par deux fois la Déclaration universelle des droits de l'homme:
- Article 3: " Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ".
- Article 5: " Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants ".

Certainement, le châtiment devrait correspondre au crime. Mais dans les sociétés civilisées,nous rejetons la loi du Talion, qui consiste à infliger au criminel ce qu'il a fait subir à sa victime. On ne viole pas un violeur comme on ne met pas le feu à la maison d'un incendiaire. De même, nous ne devrions pas punir un meurtrier par la mort. Lorsque nos gouvernements font passer une forme de vengeance pour un acte de justice, ils se font les complices des assassins dans la dépréciation dela vie humaine.

- La peine de mort n'est pas juste:

Elle est arbitraire: nombreux sont les éléments non directement liés à la culpabilité ou à l'innocence de l'inculpé qui peuvent influer son sort:
- Le passé, le rang social et la réputation de la victime.
- Pour les professionnels (avocats): dépend de leur habilité, de leur expérience, de leur opinion politique, de leur origineethnique.
- Pour certains, c'est un match à gagner: obtenir la tête de l'accusé.

Aux Etats-Unis: on peut comparer la peine de mort à une "horrible loterie". La condamnation à mort dépend en grande partie de la décision prise par le procureur. Celui-ci est soumis à la pression financière, à la pression de l'opinion publique, à la race et au statut social de l'accusé et surtout dela victime. Tous ces facteurs amènent des interprétations différentes de la loi.

Elle est discriminatoire et raciste: car elle est appliquée d'une manière injuste: frappant davantage les noirs que les blancs, les pauvres que les riches et enfin les hommes que les femmes.
Globalement, elle est prononcée de manière disproportionnée à l'égard des pauvres, des marginaux, des malades...
tracking img