Pessac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Julia Bendayan
Joyce Levy
T es

Dossier sur la guerre d’Algérie

Introduction




La guerre d'Algérie commença en 1954 et se termina en 1962. Elle fut menée par la France, durant le mouvement de décolonisation qui toucha les empires occidentaux des la fin de la seconde guerre mondiale. Les peuples colonises virent un certain encouragement notamment grâce a la défaite des forcesfrançaises a Diên Biên Phu.
Quant à l'indépendance des deux protectorats maghrébins, le Maroc et la Tunisie, elle est en cours de négociation.
Jusqu'en 1999, l'État français s'obstina à n'appeler officiellement cette guerre que par les termes d'« opérations de maintien de l'ordre ». Des lors, le soulèvement des nationalistes algériens traumatisa durablement la société française. Ce soulèvementfrappa un pays à peine remis de la guerre ; il dura huit ans et finit par emporter la IVe République.

Nous allons décomposer ce dossier en plusieurs étapes :

I .Chronologie
II. Textes et films
III. Synthèse et analyse d’un film 
IV. Quelques témoignages
V. La guerre d’Algérie vu de nos joursII. Textes et films

Tout au long de cette guerre d’Algérie, les écrivains, philosophes, photographes, et cinéastes ont utilisé leurs propres perceptions pour informer, critiquer, dénoncer ou pour analyser cet affrontement.

A) Textes

Ici, nous nous intéresserons aux débuts de la guerre froide ens’appuyant sur un extrait de texte de Philippe Baudorre, Les écrivains journalistes et la guerre d'Algérie
Presses universitaires de Bordeaux, 2003

" l horreur de ce qui va se déchaîner doit être tout de suite adoucie par une offensive concertée contre les bas salaires, le chômage, lignorance, la misère et par les réformes de structure quappelle le peuple algérien. Et, coûte que coûte, ilfaut empêcher la police de torturer."

Par cet extrait, on peut s’apercevoir que toute la population algérienne est mobilisée malgré, les problèmes sociaux comme la misère, et le chômage. D’emblé, la population algérienne est consciente que ce conflit va être sanglant, comme on peut le voir dans cet extrait par  «il faut empêcher la police de torturer »

De plus, Jean Delmas, dans laguerre d’Algérie, Alain Gerard Slama, la guerre d’Algérie, Michel Winock, Esprit et la guerre d’Algérie ont eux aussi abordé cet affrontement.

Il faut savoir, également que de nombreux philosophes se sont engagés dans leurs écrits sur cette guerre comme Camus dans L’Etranger ou Sartres.
En effet, dès 1956, Sartre et la revue Les Temps modernes prennent parti contre l'idée d'une Algériefrançaise et soutiennent le désir d'indépendance du peuple algérien. Sartre s'élève contre la torture, revendique la liberté pour les peuples de décider de leur sort.
Cette prise de position n'est pas sans danger, son appartement sera plastiqué deux fois par l'OAS, et Les Temps modernes saisis cinq fois.


B) Photographes



Elie Kagan (1929-1999), photographe reconnu surtout dans les ruesde Paris celui a toujours travaillé en indépendant. Il laisse des archives imposantes sur près d’un demi-siècle d’actualité politique et sociale en France. Né d’un père d’origine russe et d’une mère polonaise, tous les deux juifs, il est le seul survivant d’une rafle qui a vu la déportation de toute sa famille (Shoah). Le photographe a peu voyagé hors de France. Il est allé à Auschwitz et enAlgérie. En Octobre 1961 à Paris, soumis au couvre-feu imposé il est parti photographier une manifestation de la Fédération de France du FLN. Ce jour-là, Elie Kagan fut pratiquement le seul à s’aventurer dans les rues de Paris à photographier des dizaines de manifestants ensanglantés dont certains étaient déjà morts. Désormais, les clichés ont été exposés au festival Visa pour l’image de...
tracking img