Petra

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

A l'époque de sa construction, vers la fin du VIIIe siècle avant J.-C., l'un des grands avantages du site de Pétra était son emplacement géographique. Tout en restant aisément défendable - très peu d'accès et dominé par des massifs montagneux - il se situe au carrefour des routes reliant la Méditerranée à l'Arabie. Le site prospère donc grâce aux passages réguliers de nombreusescaravanes qui transportaient d'une région à l'autre des produits variés : épices, encens, etc...
Après plusieurs séismes la cité se vide peu à peu de ses habitants, elle tombe dans l'oubli et devient un mythe. Ce n'est qu'en 1812 que l'explorateur Jacob Ludwig Burckhart redécouvre Pétra et devient le premier occidental à se trouver face aux façades impressionnantes des bâtiments, directementtaillées dans la roche.
En 1985, Pétra est listé Patrimoine mondial de l'UNESCO, puis parc national archéologique.

I. Présentation de Petra :
Pétra (ou Ouadi Moussa, en Grec : πέτρα "rocher", nom sémitique : Rekem ou Reqem ou Raqmu "la Bariolée", en arabe : البتراء Al-Butrā') est une ancienne ville troglodytique d’Arabie, aujourd'hui en Jordanie. Rekem est un des anciens noms de Pétra etapparaît dans manuscrits de la mer Morte associée au mont Seir. En outre, Eusèbe de Césarée (ou Eusèbe Pamphile de Césarée, Prélat Grec, écrivain, théologien et apologète Chrétien, v.265-v.340) et Saint Jérôme (ou Eusèbe Sophronius Hieronymus, Prêtre et apologète Chrétien, v.347-420) affirment que Rekem fut le nom originel de Pétra.
Pour la Bible le nom de Pétra correspond à l'Hébreu, Sela (II, Rois,XIV, 7 Isaïe, XVI, 1). Le nom sémitique de Pétra, Rekem est également mentionné dans les Manuscrits de Qumran.
  Cette ancienne place de commerce, non seulement possédait les avantages d'une forteresse, mais contrôlait, les principales routes commerciales qui la traversaient, de Gaza à l'Ouest, à Bosra et Damas dans le Nord, à Aqaba sur la mer Rouge, et à travers le désert pour le golfePersique. Elle est renommée pour son architecture de tombeaux creusés dans la roche.
   Le site est resté inconnu du monde occidental jusqu'en 1812, quand il a été découvert par l'explorateur Suisse Jean-Louis Burckhardt. Il a été décrit comme "une rose rouge". L'UNESCO l'a défini comme "l'un des plus précieux biens culturels du patrimoine culturel mondial." Le 6 Décembre 1985, Pétra a été désignée sitedu patrimoine mondial. La zone autour du site est également, depuis 1993, un parc national archéologique. En 2006, une équipe d'architectes a commencé à concevoir un "Centre des visiteurs".
Les recettes touristiques de la Jordanie devraient augmenter de façon spectaculaire avec l'attraction de visiteurs grâce à des voyages organisés. Selon la tradition arabe, Pétra est l'endroit où Moïse, lors del'Exode du peuple Israélien d'Égypte, fit jaillir une source d'une pierre en la frappant avec son bâton.
1. Localisation :
Pétra est située environ à 100 kilomètres au Nord du golfe Arabique, sur la pente du mont Hor, dans une cuvette entre les montagnes qui forment le flanc oriental de l'Arabah (Ouadi Araba) et la vallée prolongeant le grand rift vers le Nord et qui s'étend de la mer Morteau golfe d'Aqaba. Elle est entourée de hautes murailles rocheuses et occupe le fond d'un ancien lac dont les eaux ont en plusieurs points entamé la roche. Les fouilles ont démontré qu'elles étaient les capacités des Nabatéens à contrôler l'approvisionnement en eau qui ont conduit à la construction de la cité en plein désert, avec la création d'une oasis artificielle. La région a régulièrement descrues soudaines et des preuves archéologiques démontrent que les Nabatéens savaient maîtriser ces inondations par l'utilisation de barrages, de réservoirs et de conduits d'eau. Ces innovations, pour stockée l'eau sur de longues périodes de sécheresse ont permis à la ville de prospérer.
Bien que dans les temps anciens on accédait à Pétra par le Sud (Via l'Arabie Saoudite sur une piste menant...
tracking img