Peut-on affirmer avec un artiste contemporain: l'art ne reproduit pas le visible, il rend visible?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’art est une des expressions les plus anciennes de la culture humaine. Ainsi, les dessins des hommes préhistoriques nous émeuvent encore aujourd’hui par leur beauté. L’art nous a été rendu accessible par la sensualité, et en effet, l'œuvre est bien un objet d'abord appréhendé par les sens, et est destinée a être vue. L'art a ainsi longtemps été dévalué par la philosophie, qui elle au contrairese définie comme une recherche intellectuelle: l'œuvre d'art était comprise par Platon comme une imitation de moindre valeur philosophique. Cependant, la philosophe rapproche la pensée et l'esthétique, soit toute forme de saisie immédiate et intuitive d'un contenu, telle que quand nous observons l’art, car toutes deux donnent accès a une vérité. En effet, Kant nommera “esthétique transcendantale”la première partie de sa Critique de la Raison Pure dans laquelle il élabore une théorie de la sensibilité: il insiste que cette dernière n’est pas une faculté inférieur a l’intelligence. Ainsi, la vue, sens indispensable pour l’art, est aussi essentielle à la construction d'une pensée conceptuelle, qui elle agit sur la conscience de l’homme qui contemple l’oeuvre d’art. De ces faits, laphilosophie vient se poser de nombreuses questions sur l’art. Par définition, ce dernier présente une vérité car nous pouvons voir ses oeuvres. En outre, nous contentons souvent de dire que l’art représente les objets visibles qui nous entourent. Cependant, au début de son “Credo” du créateur, peintre suisse et artiste contemporain Paul Klee affirme que “l’art ne représente pas le visible: il rendvisible.” C’est a partir de cette phrase que s’introduit ici le paradoxe. Si nous considérons que l’art est une représentation, que la philosophie définie comme étant l’idée incomplète et provisoire de ce qui est la vérité, comment nous présente-il donc justement une vérité? L’art est une illustration du visible car l’art imite la nature. Il trouve sa place dans les activités humaines et naturelles etpossède, comme elles, une finalité. En outre, l’art rend visible en révélant la splendeur des objets qui nous entoure, ainsi que l’esprit du génie artistique. Elle dévoile l’invisible et donc la vérité des choses. Enfin, l’art est un objet esthétique qui nous révèle le désir humain d'éprouver un plaisir, autant sensuel qu’intellectuel.

L’art est la faculté de l’homme a de se conduire de la nature ala liberté. De ce fait, il exerce une importance dans les activités humaines. “La nature de chaque chose est précisément sa fin”. Dans sa Politique, Aristote nous conduit a l'idée que l’art joue un rôle dans la réalisation de la finalité proprement humaine. Dans sa Physique II, Aristote semble dévaloriser l’art en faisant la distinction entre l’objet d’art, une action transitive, est l’objetnaturel, une action immanente, qui semble marqué par une certaine supériorité. Les objets d’art “sont dépourvus de toute tendance naturelle au changement.” La nature elle possède une spontanéité propre et se développe par elle-même. Sa cause et sa finalité s'identifient. Au contraire, l’art est produit par un autre être que lui-même, et ainsi, il est moins complet et moins parfait que la nature. Parconséquent, l’art imite la nature pour y trouver la perfection qui lui manque.
Art et nature se ressemble dans l'idée de la finalité, mais chez Aristote les objets naturels se développent pour produire des choses utiles pour la fin, telles les feuilles sur l’arbre qui protégeront un fruit. Cette action en vue de fin existe donc dans les changements naturels. Au contraire, pour réaliser la finvoulue dans l’art, l’artiste délibère et met en oeuvre son habilite acquise. Aristote ajoute que cette délibération peut être fausse ou incomplète et peut donc produire des erreurs, qui sont beaucoup moins fréquentes dans la nature. L’art est donc issu d’une délibération tandis que la nature agit de façon spontanée. L’art imite donc la nature, mais il est nécessaire d’ajouter qu’il créer des...
tracking img