Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (964 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

On oppose traditionnellement la sagesse de l’hommxpérience à l’imprudence du novice. Généralement valorisée dans la construction de ce que nous sommes, il s ‘en faut pourtant pourque la notion d’expérience possède autant de clarté qu’on ne lui accorde de valeur. Se demander  si nous sommes la somme de nos expériences vécues apparaît donc d’abord comme une interrogation portantsur la complexité et les ambiguïtés de la notion d’expérience.
« L’expérience » est ce uniquement rencontrer un donné et l’éprouver comme tel, ou bien toute expérience ne suppose t elle pas une partd’activité constructrice  de soi? dans ce cas, l’expérimentation scientifique, et sa visée d’objectivité, ne serait pas aussi éloignée de l’expérience vécue et de son caractère essentiellementsubjectif et individuel qu’une première approche pourrait le laisser penser. Il faudrait alors se demander : « à quelles conditions et de quoi puis je faire une expérience ? », « en quoi une expérience estelle une expérience substancielle» ? l’examen de ces questions ne conduit il pas, en fin de compte, à s’interroger sur la nature même des enseignements que l’on peut tirer d’une expérience et sanslesquels on ne peut pas vraiment dire qu’on a « fait une expérience » mais plutôt que nous en sommes le résultat ?

partie 1 : ambiguïtés de l’expérience.

Idée 1 : l’expérience : éprouver un donné.sens banal de faire un essai.
Acquérir un savoir faire.
L’expérience vient de l’extérieur et est perçu comme étranger à celui qui « fait » l’expérience.

Idée 2 : l’expérience vécue etl’expérimentation scientifique.
ne se contente pas de recevoir un donné le scientifique.
Pas d’observation passive.
Une expérience scientifique est le résultat d’une élaboration théorique.
L’expérimentationscientifique met en évidence des phénomènes.
Une expérience n’a rien à voir avec le hasard des rencontres ou la force de l’habitude sédimentée en croyance populaire.

Idée 3 : critique de...
tracking img