Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction à la philosophie

C'est pythagore qui a inventé le mot au VI eme siecle avant J-C.

– Philo = L'amour
– Sophia = Sagesse

Être philosophe est une attitude qui permet de se mesurer par la raison et de se maitriser. La réflexion est essentielle.

L'amour : C'est l'amour de la connaissance, de tous les savoirs qui est activé par la curiosité intellectuelle.

Philosophie refusde l'ignorance et de l'opinion. Mais place à la raison.

Le désir

C'est un manque que l'on peut combler par l'imagination. Dit Rousseau
C'est l'idée d'un regret et d'une absence. On le rapporte à une exigence de satisfaction liée à la quête du plaisir. Lié aussi à un manque ou une faiblesse.

L'opinion / La raison

La raison : Refus de la croyance de l'opinion.
La raison selonMalbranche est une capacité universelle d'accord des esprits
En Latin, le mot ratio désigne la raison, c'est ce qui va permettre l'élaboration à partir de la raison d'un ensemble de connaissances rationnelles que l'on appelle les sciences. Il y'a trois sciences différentes :

– Les sciences abstraites logico-formelle ( mathématique, logique )
– Les sciences de la nature expérimentale ( physique,chimie, biologie, astronomie)
– Les sciences humaines ( Sociologie, histoire et psychologie )

Le Sujet :

Manière d'intégrer l'individu à un groupe linguistique qui sous-entend l'éducation. Il devient un être de culture, condition de l'accès à l'humanisation. Le sujet va tenter de passer de l'instinct à la raison. ( Animal à l'homme ) Le sujet est avant tout un être qui possède une conscience. Lesujet se distingue en 3 aspects :

– Le sujet pensant : c'est l'homme en tant qu'il possède une conscience et une capacité d'intériorité et de réflexion.
– Le sujet connaissant : C'est l'idée que l'homme construit une édifice de connaissances sur le monde et sur lui même.
– Le sujet agissant : C'est l'homme en tant qu'il transforme la nature par la technique.

Le sujet est ce qui sedistingue de l'objet.

Le sujet est objectif quand il arrive à produire un discours rationnel sur la réalité.
Le sujet est subjectif quand il parle trop conformément à lui.

La conscience

Posséder un savoir qui permet de modifier un comportement.

– Conscience immédiate ( perception du monde )
– Conscience réfléchie ( Introspection )

Conscience de soi et connaissance de soi = PROBLEMED'IDENTITE

– L'intériorité :

Fait à la différence des animaux de savoir que l'on existe« Je pense donc je suis » Descarte
L'intériorité est la pensée, elle est liée au fait de douter, d'affirmer, de nier...
C'est le lien d'une maîtrise et d'un contrôle liés à la raison et la volonté. La conscience est dans le corps comme un pilote dans un navire.

– La conscience de soi

Ce phénomènemontre que l'homme va projeter sa conscience et son identité dans le monde pour s'y reconnaître. Hegel montre que l'homme va projeter sa conscience et son intériorité dans le monde afin de s'y reconnaître. C'est le portrait de son identité.

– L'inconscience

Etat d'un homme qui est dans l'inconscience. Il a perdu la raison et perd le sens de la réalité. Etat d'irresponsabilité. Il y agénéralement une présence de l'état d'inconscient en l'homme. L'inconscient est associé à une forme d'ignorance.

Pascal : « les pensées » énonce la théorie du divertissement ( détourner de ses misères ), l'homme refuse la réalité et cherche des refuges.

Freud : « le mot n'est pas maître dans sa propre maison » énonce les principes d'une véritable dépossession de soi. A partir de l'analyse de lamémoire, il va montrer l'idée d'une perte de la mémoire, il va montrer l'idée d'une perte d'identité. L'inconscient exerce déjà une force sur la conscience à travers les rêves ou des lapsus.

Exemple

Anna O : bras paralysés, refus de boire, ferme les yeux. = Indices de l'inconscient.

L'inconscient est donc un conflit entre le fait que nous restons animaux mais que nous avons à intégrer un...
tracking img