Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé du texte de Rousseau :
Malheur à qui n’a plus rien à désirer !
(Extrait de la nouvelle Eloïse, 1761)

« Malheur à qui n’a plus rien à désirer ! Il perd pour ainsi dire tout ce qu’il possède. On jouit moins de ce qu’on obtient que de ce qu’on espère, et l’on n’est heureux qu’avant d’être heureux. En effet, l’homme avide et borné[1], fait pour tout vouloir et peuobtenir, a reçu du ciel une force consolante qui rapproche de lui tout ce qu’il désire, qui le soumet à son imagination, qui le lui rend présent et sensible, qui le lui livre en quelque sorte, et pour lui rendre cette imaginaire propriété plus douce, le modifie au gré de sa passion. Mais tout ce prestige disparaît devant l’objet même ; rien n’embellit plus cet objet aux yeux du possesseur ; on ne sefigure[2] point ce qu’on voit ; l’imagination ne pare plus rien de ce qu’on possède, l’illusion cesse où commence la jouissance. Le pays des chimères[3] est en ce monde le seul digne d’être habité et tel est le néant des choses humaines, qu’hors de l’Etre[4] existant lui-même, il n’y a rien de beau que ce qui n’est pas. Si cet effet n’a pas toujours lieu sur des objets particuliers de nos passions,il est infaillible dans le sentiment commun[5] qui les comprend toutes. Vivre sans peine n’est pas un état d’homme ; vivre ainsi c’est être mort. Celui qui pourrait tout sans être Dieu, serait une misérable créature ; il serait privé du plaisir de désirer ; toute autre privation serait plus misérable. »

Rousseau, La Nouvelle Héloïse, 1761.

Ce corrigé n’est pas rédigé. Mais ilmet en avant les différentes étapes que vous pouvez suivre au brouillon. Mes remarques méthodologiques seront-elles notées en gras et italiques

.

Le thème général : est bien entendu le désir. Et le rapport que nous entretenons avec le désir. Mais attention bcp trop d’élèves cherchent à simplement lire le texte qu’ils ont sous les yeux, comme si cela suffisait pour l’expliquer. La simplerépétition n’est pas satisfaisante. Il faut au moins essayer de relever et la thèse et le problème philosophique auquel fait face Rousseau :

La thèse originale est subtile : la nature humaine est construite sur un malheur : « l’homme avide et borné, fait pour tout vouloir, et obtenir peu. » c'est-à-dire que l’homme sera sans cesse malheureux car il ne peut pas obtenir tout ce qu’il désire. Lasatisfaction ne peut pas le combler. Du coup cette nature humaine est à l’origine d’un paradoxe : « on est heureux qu’avant d’être heureux. ». L’homme ne peut pas être heureux, et « le pays des chimères est le seul digne d’être habité. ». Vous voyez déjà que considéré ainsi le texte prend un relief nouveau. D’accord la présentation de la thèse ne respecte pas la règle du commentaire linéaire, puisqueje redécoupe le texte. Mais c’est obligatoire : si vous ne comprenez pas le texte dans sa singularité, vous ne pouvez pas l’expliquer. Donc un conseil, et un seul pour votre prochain commentaire : lisez, relisez, rerelisez, rererelisez le texte avant de vous lancer dans la rédaction. Et tant que vous n’avez pas dégagé la thèse, et il faut continuer à le re-re-re-re-re-re-re-relire…

Quel estl’intérêt philosophique ? La position de Rousseau se distingue de celle des philosophies antiques, qui rejettent le désir ou du moins qui réclament un contrôle rationnel. Il faudra pouvoir comparer la position de Rousseau par rapport à l’épicurisme ou le stoïcisme, et comprendre comment pour des raisons morales il rejette ces philosophies de la volonté.
Mais il s’oppose aussi à une philosophiespinoziste (de Spinoza) qui considère que certes le désir est l’essence de l’homme, mais que sa réalisation peut permettre la béatitude. La philosophie de Spinoza est une philosophie du bonheur. Alors que, encore une fois, celle de Rousseau est une philosophie du malheur.
Une question vous taraude, j’en suis sûr : quelle place réserver à vos connaissances philosophiques, qui hantent votre...
tracking img