Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PHILOSOPHIE :
DM1
Y A-T-IL UN MONDE DES MACHINES ?

Intelligence artificielle et intelligence humaine
De tout temps les avis assimilent volontiers le cerveau humain à un ordinateur, capable degénérer la conscience par son seul fonctionnement, mais elle hésitera à octroyer la conscience aux machines. Il est légitime de se demander comment une machine informatique peut, manipuler des idéescomme si elle pensait.
La machine pense-t-elle?
Une machine classique reproduit indéfiniment une opération matérielle correspondant à une but donnée, par exemple fermer des bouteilles. La machineinformatique, simule des opérations de pensée. Le langage joue là un rôle essentiel, puisqu'un symbole a une face matérielle, manipulable, et une face conceptuelle. Les mathématiques permettent deformaliser à l'aide d'un langage unique la logique, le fonctionnement des machines et, les mathématiques elles-mêmes. Un programme applique une séquence d'opérations définies aux données entrées dans lamachine. La machine explore sans se fatiguer et à une vitesse anormale toutes les voies possibles. Plus généralement, elle peut cumuler un nombre immense d'opérations élémentaires. Enfin, la machine met enrapport beaucoup plus de données que nous ne pouvons le faire, et découvre ainsi des connexions imprévues (Jean Gabriel Ganascia).
Il n'y a donc aucune raison d'accorder la conscience à une machine.En effet, ce n'est qu'un ingénieux mécanisme qui en répétant un grand nombre de fois les mêmes opérations matérielles mime une opération complexe de la pensée, ou plutôt une opération symbolique. Cessymboles ne correspondent à des contenus que pour une conscience humaine. La machine peut traduire un texte sans comprendre le sens d'un seul mot. Il suffit pour cela qu'existent des règles detransformation d'une langue vers l'autre et que l'on puisse identifier par de simples opérations matérielles la valeur d'un mot.
L'irréductibilité de la pensée à la conscience
Pourtant, la possibilité...
tracking img