Pierre et jean, incipit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (446 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I La pêche, un moment paisible en mer, malgré la tempête.

1°) Une famille unie
M. Roland mène la conversation, et comme toujours, vente les mérites de ses deux fils dont il à l'air fier, toutsemble se passer sans tension, la mer est calme,
Le locuteur principal est Mr.Roland, cela nous montre que c'est lui qui mène la conversation.
Mme Rosémilly, Pierre, Jean, Mme Roland interagissentavec lui. Pierre et Jean sont frères, Mme Roland est leur mère et femme de Mr.Roland, et Mme Rosémilly est une jeune veuve de capitaine, amie de la famille.

2°) Cadre spatio-temporel
Nous somme àbord d'un bateau stagnant sur la mer au milieu des falaises. Il est dix heures passées, nous sommes même au cours de l'après-midi. Cela fait un quart d'heure que le père Roland pêche, demeurantimmobile. Des falaises peuplent le large horizon. Mme Roland est à l'arrière du bateau, Pierre est à bâbord, son frère, Jean, est à tribord.

II Complices, mais pas trop..

1°) Pierre et Jean
Les deuxfrères sont ensemble, mais différents : des points communs dans l'attitude vis-à-vis du père des différences dans la situation spatiale ("bâbord", "tribord") , dans l'aspect physique ("favorisnoirs... moustaches et menton rasés" / "grand garçon blond, très barbu, beaucoup plus jeune") et dans le comportement en famille : Pierre a l'air sérieux. Jean, plus ouvert, prendre plaisir à cette partiede pêche, sympathique avec tout le monde. Une certaine complicité dans le mensonge fait au père mais une probable rivalité pointe déjà (dans le nombre de poissons pêchés, "3 ou 4" pour Pierre devient"4 ou 5" pour Jean...)

2°) Du coté des femmes
Les deux femmes sont juste évoquées, plutôt absentes, elles n'ont qu'un rôle secondaire dans cet univers masculin (univers maritime). On n'a encoreaucune idée de leur aspect physique. Mme Roland dort à l'écart du groupe ("assoupie à l'arrière du bateau"), se réveille lentement , regarde ailleurs ("regardait d'un air attendri le vaste...
tracking img