Plan grammatical - jacques cartier et baron lahontan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dès les premières lignes du texte, on peut discerner clairement le courage chez les civils. Dans le « Crime de Rachel », on peut constater l’audace de celle-ci face aux Prussiens. Elle les côtoiedifféremment du père Milon dans « Héros et Paysan ». Rachel démontre un courage en affrontant l’honneur des Français : « Toutes grises qu’elles étaient, les femmes se tuent; et Rachel, frissonnante, seretourne : ‘’ Tu sais, j’en connais des Français, devant qui tu ne dirais pas ça. ‘’ » (l. 37-38) Elle défie Mademoiselle Fifi en sachant qu’elle provoquera une forte réaction chez ce dernier. forcede répliquer sur ce qu’il dit à propos des Français, elle provoquera une colère chez lui. Elle prend tout de même le risque en l’affrontant plus d’une fois dans le texte : « Ça, ça, ça n’est pas vrai,par exemple, vous n’aurez pas les femmes de France. » (l. 60) À cette époque, rare les gens qui bravaient les prussiens avec un tel courage comme le fait cette dame car tous savaient que la mort s’ensuivrai sans doute. D’ailleurs, le père Milon connait cette fin. Il ne provoque pas les prussiens mais ce venge d’eux, c’est pourquoi son courage est tout-à-fait différent de celui de Rachel. Nonseulement, il assume avec bravoure la mort de tous ces prussiens tuer de ses mains et agis avec dignité : « Et, redressant son torse ankylosé, le vieux croisa ses bras dans une pose d’humble héros. » Ilprend cette position en affrontant courageusement sa famille et en leur démontrant son accomplissement. Pour lui, il avait accomplit son devoir de fils et de père, il en était fier. Le père Milonassume ses actes commis en se laissant tuer par les prussiens. Rachel tant qu’à elle, s’isole pour un moment afin de rester inaperçu face aux prussiens car elle sait la fin qui pourrait s’en suivre. 235On à très bien pu remarquer que dans « Le crime de Rachel » et « Héros et paysan » tous deux démontraient le courage différemment. L’une qui confronte les prussiens par sa liberté d’expression en...
tracking img