Protection sociale suede vs australie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8691 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les différents systèmes de protections sociales
Comparatifs entre la Suède et l’AustralieLes systèmes de protection

Introduction
Tout les pays ne disposent pas de protection sociale. C’est pourquoi lorsqu’une entreprise décide d’expatrier un de ces collaborateurs, il faut bien anticiper ce départ.
La protection sociale désigne tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant auxindividus de faire face aux conséquences financières des "risques sociaux (vieillesse, maladie, invalidité, chômage, maternité, charges de famille, etc.).
Lorsqu’une personne est expatrié elle ne dépend plus du système de protection de son pays d’origine. Elle relève du régime local du pays où elle exerce son activité.
Si le pays où le collaborateur français n’a pas de système de protectionsociale, il est préférable d’envoyer celui-ci en détachement. Ainsi il bénéficiera du régime de protection de son pays.
Généralités
A- La Suède
* Structure
Le régime suédois de protection sociale couvre contre tous les risques. Certains risques sont couverts au titre de la résidence, d'autres au titre d'une activité professionnelle. Placé sous l'autorité du Ministère de la santé et des affairessociales, le régime prévoit une couverture de base comprenant :
* les assurances maladie-maternité,
* les pensions de vieillesse,
* de survivants et d'invalidité,
* l'assurance contre les accidents du travail et les maladies professionnelles
* les prestations familiales.
L'assurance chômage est gérée par le Ministère dumarché, du travail et de l'emploi
* Organisation
Dès 2005 la structure et l’organisation de l’administration de la sécurité sociale a été entièrement changée. Le 1er janvier 2005, l'Agence nationale suédoise de sécurité sociale a été créée et a remplacé l'office national de sécurité sociale. Cette nouvelle institution d'autorité publique permet d’assurer l'application uniforme de lalégislation sur tout le territoire.
De plus, depuis le 1er janvier 2007, l'assurance chômage a été réformée afin d'inciter les personnes au chômage à la reprise d'un emploi. Cette réforme, a pour corollaire un fort désengagement financier de l'Etat et un durcissement des conditions d'ouverture des droits.

Le gouvernement prévoit également de réformer d'autres plans du système d'assurances sociales. En1999, la Suède est passée d'un régime de retraite traditionnel basée sur la répartition et à prestations définies à deux régimes de retraite, par répartition et par capitalisation à cotisations définies. Ce changement a exigé une période transitoire qui prendra fin en 2015. La réforme des régimes de retraite obligatoire ne peut être évoquée sans signaler que pratiquement tous les salariésbénéficient d'une retraite complémentaire dans le cadre d'accords collectifs conscients du fait que leurs retraites reposeront de plus en plus sur des cotisations individuelles.
* Financement
Les assurances sociales suédoises sont principalement financées par les cotisations des employeurs.
Les salariés versent seulement une cotisation globale au titre de l'assurance vieillesse de 7 % du revenu brutdans la limite de 409 900 SEK par an.
Le tableau ci-dessous reprend l'ensemble des cotisations à la seule charge de l'employeur. Les cotisations patronales sont versées sur la totalité du revenu brut pris en compte pour le calcul de la retraite.

Risques | Taux des charges de l’employeur |
Assurance maladie | 6.71 |
Assurance parentale | 2.20 |
Accident du travail | 0.68 |
Assurancevieillesse | 10.21 |
Pension de survivant | 1.70 |
Chômage | 2.43 |
Cotisation générale | 7.49 |
TOTAL | 31.42 |

Les prestations en nature de l'assurance maladie-maternité et les prestations familiales sont financées par l'impôt.
Afin d'inciter les employeurs à embaucher des seniors et des jeunes un certain nombre d'exemptions de cotisations patronales ont été mises en place en...
tracking img