Proust et l amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chez Proust l'amour éternel est maintenu grâce a la ja-lousie qui lui procure « mol illusion de ce bonheur » ce qui nous montre bien que leur amour peut être éternel grâce a cettejalousie

Au commencement d’un amour comme à sa fin, nous ne sommes pas exclusivement attachés à l’objet de cet amour, mais plutôt le désir d’aimer dont il va procéder (et plus tardle souvenir qu’il laisse) erre voluptueusement dans une zone de charmes interchangeables.

Marcel PROUST,
A l'ombre des jeunes filles en fleurs.

« Il vaut mieux ne pas savoir,penser le moins possible, ne pas fournir à la jalousie le moindre détail concret. »

« C'est étonnant comme la jalousie, qui passe son temps à faire de petites suppositions dans lefaux, a peu d'imagination quand il s'agit de découvrir le vrai »
Marcel PROUST

« Il n’y a pas d’homme si sage qu’il soit, qui n’ait à telle époque de sa jeunesse prononcé desparoles, ou même mené une vie, dont le souvenir lui soit désagréable et qu’il souhaiterait être aboli. Mais il ne doit pas absolument le regretter, parce qu’il ne peut être assuré d’êtredevenu un sage, dans la mesure où cela est possible, que s’il a passé par toutes les incarnations ridicules ou odieuses qui doivent précéder cette dernière incarnation –là. Je saisqu’il y a des jeunes gens, fils et petits-fils d’hommes distingués, à qui leurs précepteurs ont enseigné la noblesse de l’esprit et l’élégance morale dès le collège. Ils n’ont peut -êtrerien à retrancher de leur vie, ils pourraient publier et signer tout ce qu’ils ont dit, mais ce sont de pauvres esprits, descendants sans forces de doctrinaires, et de qui la sagesse etnégative et stérile. On ne reçoit pas la sagesse, il faut la découvrir soi-même après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner. »

Marcel PROUST
tracking img