Pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'amour serait - il impossible ? PASCAL conteste que l'amour puisse porter sur quelqu'un : il ne porte que sur des qualités de cette personne. L'auteur énonce au moyen d'hypothèses réfutées diverses raisons réfutées aussitôt qu'avancées qui feraient aimer : la beauté; le jugement, la mémoire ; la substance de l'âme. A vrai dire rien de tout cela ne saurait être l'objet de l'amour tant cesqualités sont éphémères. Restent donc des qualités détachées de la personne si bien que la personne est aimée moins pour elle - même que pour des qualités qui ne lui sont pas propres.

Faut - il cependant admettre avec l'auteur que l'amour est chose absurde faute de pouvoir se rapporter à quelqu'un, à un moi ?



--------------------------------------------------------------------------------Des qualités, voilà ce que nous pouvons aimer. La personne va se dissoudre en une collection de propriétés dont certaines lui sont extérieures.

Pourquoi aimons - nous ? Pour quelles raisons aimons - nous quelqu'un ? L'auteur s'interroge et avance deux réponses, l'une qui trouve la raison de l'amour dans le corps, l'autre dans les facultés spéculatives. Par une série sèche de questions et deréponses, PASCAL récuse que l'on puisse aimer quelqu'un pour sa beauté. C'est en effet la beauté qui frappe ; c'est la qualité qui se voit, qui est socialement considérée et qui semble exprimer les qualités intérieures de la personne. Mais celui - ci : "l'aime - t -il ?". La réponse tombe : "Non...". La beauté peut disparaître et disparaître subitement et accidentellement ("la petite vérole"). La beautésera "tuée". Cependant l'amour cessera. Ce qui a été la raison de l'amour, quand cette raison est supprimée, sera la fin de l'amour ("fera qu'il ne l'aimera plus"). Mais peut - être l'amour a - t - il pour cause ou pour objet une qualité intérieure et intime du moi ("Et si on m'aime pour mon jugement, pour ma mémoire..."). PASCAL ne cite pas des qualités morales mais des capacités intellectuelles(le jugement ; la mémoire). Or nul n'est responsable de sa beauté, du jugement (aptitude à discerner promptement une qualité) et de la mémoire. Aimer quelqu'un pour ces qualités est déjà une injustice : nul n'est pour rien dans l'absence ou dans la présence de celles - ci. Cependant elles vont du plus extérieur (la beauté) au plus intime (la mémoire) car le passé me constitue et m'identifie. Làencore, ces qualités intellectuelles peuvent se perdre : l'âge ou la folie peuvent les amoindrir ou les supprimer. Pourtant, si elles se perdent, la personne qui les a, elles, ne se perd pas ("je puis perdre ces qualités sans me perdre moi - même"). La personne reste la même et pourtant je ne l'aime plus. Pourquoi donc l'aimai - je ? Autrement dit : qui aimai - je, quand je disais aimer cettepersonne pour telle raison ?

"Je t'aime", mais qui donc est l'objet de cet amour ? ou : qui est le sujet, - la personne -, qui est l'objet de cet amour ? PASCAL cherche à le localiser ("Où... ?")et le lecteur peut s'interroger sur la légitimité de cette démarche qui veut assigner un lieu au moi. Le moi : "n'est ni dans le corps ni dans l'âme". L'auteur, se souvenant peut - être du dualisme deDESCARTES, distingue le corps et l'âme, et, - oubliant ici DESCARTES -, il n'envisage pas leur union. Le moi peut être le corps et l'âme. Mais le moi n'est pas dans le corps puisqu'il n'est pas dans la beauté : la beauté est tuée, sans que le moi soit tué. Il n'est pas davantage dans l'âme puisqu'il n'est pas dans le jugement ni dans la mémoire : le jugement et la mémoire peuvent être perdues sans Quele moi soit perdu. Et cependant, i: faut bien que le moi y soit, - sinon où serait - il ? Alors, ce qui est l'objet de l'amour n'est pas un sujet, un moi, une personne. L'objet de l'amour, ce sont des qualités : "sinon pour ces qualités". Mais le moi ne saurait se résumer à un ensemble de qualités : elles lui sont extérieures ("qui ne sont point ce qui fait le moi") ; elle ne lui apportent pas...
tracking img