Qu'est-ce que l''etre humain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1725 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rédaction # 1 L’être humain

Fanny Sirois et Joanie Turbide 24 mars 2006

L’être humain ; qu’est –ce que sait ? Dissertation critique

Présenté à Steve Coté

Pour le cours de philosophie L’être humain, thèmes et conception 340-102-03

Cégep de Matane 24 mars 2006

Rédaction # 1 L’être humain

Fanny Sirois et Joanie Turbide 24 mars 2006

L’être humain ; qu’est –ce que sait ? Il ya de cela quelques 8 millions d’années, un changement terrestre a fait qu’il s’est construit une faille très grande qui a partagé le monde des singes en deux et changé les conditions climatiques. Certains endroits vont s’assécher et les singes étant habitués de vivre dans la savane ce sont retrouver sur des étendus de grandes herbes sans arbres et ils ont du parcourir de grandes distances afin detrouver a mangé suffisamment. Comme la route est longue et pleine de prédateurs, la bipédie est le moyen que les singes ont trouvé, afin de voir au loin les ennemis et de se déplacer plus vite. Depuis ce temps, l’anatomie du singe s’est transformée avec la sélection naturelle et l’adaptation au climat. Les membres antérieurs se sont raccourcis et les jambes se sont rallongées, la pilosité adiminué et le développement du cerveau s’est accru. Et avec toutes ces améliorations l’homme a été en mesure de s’adapté aux climats, et il a développer des outils et techniques afin d’assurer sa survie. De nos jours, l’homme est sorti du milieu qui lui a donné vie. Maintenant, l’homme vie seul, dans ce qu’il a nommé une société. En voulant ce protéger des dangers extérieurs, l’homme s’est réfugié dansces sociétés, mais cela a créer d’autres problèmes qui cause du mal à l’homme par l’homme. Mais l’homme est-il fondamentalement bon ou mauvais ? Selon Karl Marx l’homme est fondamentalement bon ; c’est la société qui le corrompt. Ensuite, Thomas Hobbes affirme que l’homme est fondamentalement mauvais, car l’homme veut ce que l’autre a. Premièrement, l’homme est fondamentalement bon selon Karl Marx.Dans sa réflexion, il affirme que l’homme n’est pas fait pour travailler. Et je crois que cette affirmation est nettement vraisemblable. Prenons par exemple un animal, celui-ci ne travaille pas, il se contente de ce qu’il chasse, vole ou trouve dans sa journée. Et cet animal, seulement par le

Rédaction # 1 L’être humain

Fanny Sirois et Joanie Turbide 24 mars 2006

biais de son instinctil sera en mesure de survivre et de satisfaire ses besoins physiologiques fondamentaux. Quant à l’homme, cela n’est pas de même. L’homme travaille tous les jours, afin de fructifier ses moyens de subsistances. Ce qui distingue l’animal de l’être humain c’est l’intelligence. Avec le temps, le singe est devenu l’homme et pendant cette longue période de temps, le cerveau humain s’est développé etc’est là que l’être humain est apparut. L’homme, avec toute l’intelligence qu’on lui connaît, s’est créer un monde très distinct de celui du reste du règne animal. L’homme s’est créer une société dans laquelle il pourrait aller allègrement au travers de d’autre spécimen de son espèce en toute camaraderie et respect mutuel. L’homme a créé la société telle qu’on la connaît aujourd’hui afin de se protégerdes créatures qui pouvaient le pourchasser, il y a quelques millions d’années, ce qui l’avantage d’être en groupe. Mais ce qui pourri l’homme, les uns envers les autres, est le désir de possession. Sur ce point Karl Marx est du même avis. Ce qui rend l’homme mauvais n’est que le désir de possession de ce que l’autre peut avoir. Certains animaux vont défier des spécimens de leur espèce pour leurprendre leur proie. L’homme, même s’il a évolué, garde encore certains instincts qui le pousse à désirer le bien d’autrui. Selon Karl Marx, nous sommes des êtres de production et de travail intelligent, ce qui signifie que les individus sont particuliers à leur culture et société. Comme l’homme vit dans une société de consommation et individualiste, cela le pousse à toujours en vouloir plus....
tracking img