Quels sont les grands principes de l'ecole primaire de la 3éme république?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Après la défaite contre la Prusse, les Parisiens se soulèvent et la
IIIe République est proclamée le 4 septembre 1870.
La France édifie un Empire colonial.
La Marseillaise est adoptée commehymne national.
Le 14 juillet est déclaré fête nationale.
Paul Bert fait adopter sa loi sur l'établissement obligatoire des écoles normales primaires du 9 août 1879.
Il est le rapporteur du projetdéposé par M. Waddington, ministre de l'instruction publique en mars 1877, créant une caisse pour la construction des maisons d'école (sera la loi du 1er juin 1878).
Ce fut le 6 décembre 1879 que PaulBert dépose, au nom de la commission qu'il préside, un projet de refonte complète de toute la législation de l'instruction primaire qui consacre le triple principe de l'obligation, de la gratuité, dela laïcité, substitue à l'autorité des préfets celle de directeurs départementaux de l'enseignement primaire, modifie la composition et les attributions des Conseils départementaux, assure auxinstituteurs des traitements plus élevés et des garanties nouvelles, et prépare l'élimination graduelle du personnel congréganiste. Jules Ferry, ministre de l'instruction publique, d'accord avec lerapporteur sur toutes les questions de principe, estime toutefois qu'un projet aussi étendu et aussi complexe aboutirait difficilement à une solution. Il juge plus pratique de s'attaquer d'abord aux questionsles plus urgentes et, à cet effet, présente successivement à la Chambre trois projets distincts : celui sur les lettres d'obédience et le brevet de capacité (sera la loi du 16 juin 1881 sur lestitres de capacité), puis ceux sur la gratuité absolue de l'enseignement primaire et sur l'instruction primaire obligatoire (seront les lois du 16 juin 1881 sur la gratuité, et du 28 mars 1882 surl'obligation). Pour cette dernière, la commission avait ajouté au projet du ministre la laïcité des programmes. Elle avait détaché du projet d'ensemble, suivant l’exemple du ministre, les dispositions...
tracking img