Qui suis-je ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1327 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

En premier lieu , il ne faut pas confondre deux questions ; la question qui suis je ? avec que suis je ? qui porte sur l’existence notable d'un sujet .
Chaque individu est un corps visible qui apporte à celui-ci son existence, une existence permanente et unique, une identité déterminée par la société dans laquelle il vit. Notre carte d'identité résume cette identité par un nom,un prénom, une date ,un lieu de naissance, et un sexe... Toutefois, suis-je réellement cette identité fixée ? Ne me définis-je pas également par mes actions, par mes différences ? Mon identité civile se résume pas ce que je suis intimement dans ma vie quotidienne. A partir de ça , on peut se poser la question suivante : la question « qui suis-je ? » admet-elle une réponse exacte ? Cependant, ceque nous sommes en tant que subjectivité ne nous empêche-t-il pas de pouvoir nous définir de façon objective ? Et ainsi de pouvoir apporter une réponse « exacte » à cette question ? Peut-on se définir soi-même de façon définitive ? Dans une première partie, nous nous demanderons quelles sont les difficultés pour répondre de manière exacte à la question qui suis – je ? mais également à quellesconditions se pose t-elle ? Puis nous étudierons dans une seconde partie en quoi cette question est remise en cause par l'inconscient. Nous verrons finalement que pour trouver une réponse convenable à la question « qui suis-je ? » il ne faut pas prétendre à l'exactitude.

On observe que la société contraint l'individu, le citoyen à se définir par des critères finis qui constituent notreexistence civile, notamment dans un but de contrôle et de recensement. Notre identité civile est donc une exigence sociale qui permet aux autres citoyens de nous reconnaître , de nous définir en tant que personne , par une association à un nom, à un sexe... c'est-à-dire à partir de traits communs nécessaires. On assiste donc en quelque sorte à une uniformisation des identités, en totale contradictionavec la réelle subjectivité de chaque individu. Heidegger dénonce cette tendance à l'uniformisation par sa théorie de la « quotidienneté » qui consiste à partir d'une identité plus ou moins commune, plus ou moins standard, à vivre comme tout le monde. Cette uniformisation est totallement contraire à la volonté de chaques personnes , "d'être unique" . Elle forme donc un paradoxe entre la volonté et leréelle .
Cependant, je ne me résume pas dans ce que je suis à une simple identité civile. En plus d'un corps physique, je suis également une substance pensante : j'ai en effet la possibilité de m'interroger sur mon identité intérieure, sur mon identité profonde qui ne figurent sur aucune carte d'identité, en sois d'analyser cette partie interieur propre à chacun , accessible par le travailpshychique et moral. A travers mon vécu, mes diverses expériences, je me reconnais, me définis par mes actes et mes pensées. Il m'arrive cependant de ne pas me reconnaître moi-même comme dans une expérience amoureuse, où la réalité extérieure dépasse ma propre raison. Ce type d'expérience nous amène à nous interroger, à nous demander pour toutes sortes de questions sur ce que nous sommes pour l'autre,les raisons pour lesquelles il nous attire, sur la différence qui le définit et l'isole ainsi du reste de l'humanité, l'inttéraction avec autrui montre à quel point les comportements humains varissent en fonction de l'aptidude sociale et contextuelle dans lequel ils se trouvent . Pascal se demande si l'autre nous aime pour notre corps, nos pensées ou s'il nous apprécie pour un « tout ». Celal'amène à se demander dans ses Pensées « Qu'est-ce que le moi ? », suis-je une identité fixe ou alors est-ce que je deviens quelqu'un d'autre lorsque je change d'apparence physique, de convictions profondes ? L'évolution perpetuelle d'un "je" montre que l'homme n'est pas fixe dans le temps , qu'il change , et qu'il se métamorphose continuellement.
Une réponse à la question « qui suis-je ? » peut...
tracking img