Rabelais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
François Rabelais naît à La Devinière, près de Chinon vers 1494. Son père est avocat et sénéchal de Lerné. On ne sait rien de son enfance ni de sa jeunesse. Il reçoit une éducation qui le conduit,sans vocation, à l’état monastique. Le jeune François commence ses études à l’abbaye des bénédictins de Seuilly. En 1510, il devient novice au couvent de la Baumette, près d'Angers, puis prêtre et frèrefranciscain (moine). Il se livra à l’étude approfondie des langues anciennes : latin, grec et hébreu. Rabelais constitue avec quelques érudits locaux un petit groupe d’humanistes, qui lisent lestextes anciens et sont en correspondance avec Guillaume Budé.
A l'encontre des préceptes chrétiens, Rabelais suit des études de médecine à la faculté de Montpellier et devient médecin en 1532 àLyon. Il publie Pantagruel, sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier. En 1533, Pantagruel est condamné par la Sorbonne, faculté de théologie de Paris. Sa réputation de médecin lui vaut la protection del’évêque de Paris, Jean Du Bellay, futur cardinal.
Rabelais quitte Lyon pour Rome en Italie en 1534 avec Jean du Bellay. Il fait des recherches en botanique, en pharmaceutique, en archéologie. Deretour en France, il reprend ses fonctions à l’hôtel Dieu et publia, La Vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel. L’ouvrage condamné, Rabelais mène à nouveau une vie errante. Ilretourne en Italie en juillet 1535 avec Jean du Bellay. Il parvient alors à faire régulariser sa situation auprès du pape, ce qui lui permet de poursuivre en même temps son activité de médecin et sa fonctionde prêtre (l'Eglise interdisant aux prêtres l'exercice de la médecine). Il obtient l'affectation au monastère bénédictin de St-Maur-des-Fossés.
En 1537 il est docteur en médecine. De 1539 à1541 il serait à Turin avec Guillaume du Bellay, seigneur de Langeais ; il y retourne en 1542 et rentre, accompagnant la dépouille de Du Bellay, en 1543. En 1546 le Tiers Livre est publié à Paris,...
tracking img