Rapport cg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8950 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Benjamin COCHET
Master 2 Métiers du Conseil et du Contrôle
Formation Continue
Année universitaire : 2010/2011
Professeur Tuteur : Madame SCOYEZ

Thème : Le management et l’implication des salariés en période de crise.

Problématique : « Comment adapter son style managérial afin de tenter de maintenir l’implication des salariés en périodes de restructuration ? »

Institut desAdministrations et des Entreprises de Valenciennes.

Remerciements

J’exprime toute ma gratitude à Madame SCOYEZ pour ses précieux conseils prodigués ainsi que pour sa patience et sa persévérance dans le suivi de ce mémoire.

J’adresse également mes remerciements aux enseignants qui m’ont permis d’acquérir des bases indispensables et d’assimiler la méthodologie adaptée, nécessaire à larédaction de ce mémoire.

Je tiens à remercier l’ensemble du personnel de la société SA SIAC France, en particulier le personnel de la Direction Ressources Humaines Monsieur CERIANI, ainsi que l’ensemble des managers qui m’ont fait partager leur vision du management dans une période de restructuration.

D’autre part, j’associe à mes remerciements l’IAE de Valenciennes, qui par le biais de soncursus m’a offert la possibilité de vivre cette expérience.

SOMMAIRE

Introduction………..…………….. …………………………………………….…page 4

Première Partie

I) Présentation du cadre de l’étude
A) L’entreprise SA SIAC France : Contexte et enjeux…………………....page 7
B) Analyse des effets humains du plan social ………………………………page 11

Deuxième Partie

II) Manager en période de crise

A) Les principesgénéraux de la gestion de crise …………………..….page 16
B) Les techniques et les outils de la motivation…………….…….……page 19

Conclusion ………………………………..……………………..................….…page 28

Bibliographie. ………………………………..……………………………....….…page 31

Introduction

La motivation au travail n’est pas évidente à définir du fait, que les avis, les opinions, les analyses, ainsi que les styles de managementdivergent selon les entreprises.
Tout le monde pense avoir la meilleure définition possible de la motivation au travail et met en avant ses différentes recettes pour la renforcer dans l’entreprise. En 1981, KLEINGINNA A.M et KLEINGINNA P.R recensaient plus de 140 définitions du concept.

Avant tout, posons-nous la question de l’intérêt d’étudier le concept de motivation et d’innovation managérialedans les entreprises en difficulté ?
Il faut savoir que la notion de motivation au travail n’existait pas pendant le premier tiers du XXème siècle.
A cette époque, nous évoquions une seule définition juridique du terme : « La motivation correspondait à la justification d’un acte et à l’exposé des motifs d’une décision ».
Ce sont les chercheurs et le s managers qui ont développé la notion demotivation au travail et de management. La situation économique de l’entreprise peut également influencer la motivation et l’implication des salariés.
Ces études nous ont donc permis de nous poser la question suivante qui fera émerger un nouveau concept : Comment adapter son style managérial afin de tenter de maintenir l’implication des salariés en période de crise ?

Le concept de motivationet de management devient pour la première fois l’objet de recherches au cours des années 30 dans les différents travaux des psychologues TOLMAN (1932) et LEWIN (1936).

Le management suscite donc de l’intérêt chez les responsables du personnel, les managers et les dirigeants, du fait que la réussite et les résultats de l’entreprise dépendent des performances collectives, qui sont elles mêmetributaires des performances individuelles.

De manière générale, les restructurations d’entreprises, apparaissent comme des processus récurrents et complexes dans la réorganisation des entreprises. A travers ces processus, l’entreprise recherche davantage de flexibilité et davantage de compétitivité.
Dans un contexte de crise, les restructurations se traduisent par des initiatives des...
tracking img