Renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IUFM Site Charente-Maritime. PRÉPARATION CRPE HISTOIRE. RENAISSANCE ET HUMANISME. I. L’HUMANISME, UNE RÉVOLUTION CULTURELLE. .Pour apporter des réponses nouvelles aux angoisses nées de la crise du XIVème siècle ( guerre de Cent Ans, peste noire, famines, misère paysanne ), les intellectuels des XVème et XVIème siècles se détournent de la vision traditionnelle que propose l’Église catholique.Selon cette vision, l’homme est coupable du péché originel et doit accepter le malheur pour accéder à la vie éternelle. Or les humanistes découvrent, dans les textes des auteurs grecs et latins, une autre conception du monde. L’homme, créature de Dieu, est au centre de l’univers. Il peut maîtriser son destin sur terre, refuser la fatalité, transformer le monde. Cette révolution culturelle, ainsi quela découverte des « nouveaux mondes » d’Amérique et d’Asie, entraînent des ruptures dans tous les domaines ( philosophie, religion, science ). La pensée humaniste s’épanouit dans le contexte d’enrichissement général de l’Europe, de l’essor du commerce, de l’invention de l’imprimerie et de l’appui des souverains et des mécènes ; tous éléments qui lui permettent de se diffuser largement. 1) L’Hommeau centre de l’univers. Á partir de l’étude de textes de l’Antiquité gréco-romaine, les humanistes conçoivent une nouvelle vision de l’homme : celui-ci demeure créature de Dieu, mais il est libéré des malédictions que l’Église traditionnelle faisait peser sur lui. Par leur curiosité intellectuelle, les humanistes remettent à l’honneur la civilisation antique qui connaît ainsi une « Renaissance ».Ils s’intéressent aux textes religieux, mais aussi aux écrits philosophiques, politiques, scientifiques et techniques. Ils redécouvrent en particulier les réflexions d’Aristote, la démarche philosophique de Platon ou les thèses d’Euclide ( mathématicien grec du III ème siècle avant notre ère ). Ces écrits, redécouverts au cours du Moyen-Áge lors des contacts entre latins et musulmans, les amènent àréclamer le droit de libre examen, l’usage de la raison et de la science dans l’étude, y compris dans celle de la Bible. Leur réflexion est stimulée par l’afflux d’émigrés grecs apportant avec eux des manuscrits antiques après la prise de Constantinople par les Turcs en 1453. La première tâche des humanistes consiste à restituer les textes exacts et à les commenter. Pour concilier le message desphilosophes grecs et le christianisme de leur temps, les humanistes font de l’homme, créature divine, le centre de l’univers. Pour eux, l’homme est un être foncièrement bon, capable de se perfectionner et de se rapprocher de Dieu. Le chemin à emprunter pour donner corps à cette vision positive est l’éducation. Grâce à elle, et à l’esprit de libre examen, l’homme peut atteindre la perfectionintellectuelle, physique et morale. Rabelais ( v.1483-1553 ), convaincu des possibilités infinies de l’intelligence humaine, prône un apprentissage encyclopédique ( étude des langues anciennes et de tous les domaines de la science ). D’autres, comme Montaigne ( 1533-1592 ) ou Érasme ( v.1469-1536 ), valorisent le dialogue entre le maître et l’élève. Mais tous partagent la même foi dans les vertus del’enseignement, même si celui-ci ne touche qu’une minorité, celle des nobles et des bourgeois aisés des villes. Le peuple reste, lui, illettré.

1

2) L’esprit scientifique et la découverte du monde. L’esprit critique et la curiosité intellectuelle toujours en éveil des humanistes poussent à entreprendre des recherches dans tous les domaines de la science. Ils utilisent pour cela des méthodesnouvelles qui favorisent de grandes découvertes. Le but premier des humanistes n’est pas de développer les sciences. Mais leur curiosité envers le monde qui les entoure, leur sens de l’esprit critique et la redécouverte d’ouvrages anciens permettent un essor exceptionnel des sciences. Les savants cherchent à comprendre le monde et utilisent pour cela la méthode de l’expérimentation. L’intérêt...
tracking img