Revision comptable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE SUR LE MEDEF
Éléments historique
Il a été créé le 27 octobre 1998, date à laquelle il a remplacé le Conseil national du patronat français (CNPF). Son but est de représenter les entrepreneurs français auprès de l'État et des organisations syndicales. Il s'agit de l'organisation d'entrepreneurs de France la plus importante et la plus influente [réf. nécessaire].
Cette organisations'exprime au nom de 750 000 entreprises[réf. nécessaire] (des plus petites aux plus grandes) et dans des secteurs aussi variés que l'industrie, le commerce, les services et sur l'ensemble du territoire français.


Laurence Parisot, présidente du MEDEF depuis juillet 2005
La présidente actuelle du MEDEF est Laurence Parisot, première femme à ce poste, élue le 5 juillet 2005. Elle succède àErnest-Antoine Seillière. Laurence Parisot a salué l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française en mai 2007. « Nous nous engageons à contribuer avec responsabilité et enthousiasme à l'écriture de la nouvelle page qui s'ouvre pour la France » a-t-elle écrit dans un télégramme de félicitations au nouvel élu (à commenter). Elle poursuit ainsi une tradition d'engagement à droite dupatronat.
En 1988, plus prudent, le CNPF de François Perigot avait refusé de « prendre parti pour tel ou tel candidat », mais, après avoir salué l'action du gouvernement de Jacques Chirac, il avait demandé que les "libertés" de gestion retrouvées puissent « au même titre que les libertés publiques être aujourd'hui garanties par la Constitution ».
En 1995, Jean Gandois avait mis en avant l'«impératif de compétitivité globale qui impose à tous les rouages d'un pays d'être performants ». En 2002, le Medef d'Ernest-Antoine Seillière avait refusé de « labelliser un candidat » mais avait pris le contre-pied des propositions de Lionel Jospin (article de Michel Noblecourt, Le Monde du 8 février 2007).
L’arrivée de Laurence Parisot en 2005 provoque un changement important1. Issue du secteur desservices, elle s'oppose à la puissante UIMM, organisation patronale de la grande industrie, en utilisant la "découverte" d'une caisse noire et de versements en liquide à des personnes ou organismes non identifiés à ce jour. Elle met en scène ce conflit dans plusieurs interventions télévisées, mais plusieurs intervenants de l'affaire dite de l'UIMM ou Gautier-Sauvagnac, du nom de l'ex-président del'UIMM, l'accusent d'avoir eu connaissance des versements, de longue date. Cette affaire aux ressorts complexes traduit sans doute un conflit de pouvoir au sein de l'organisation patronale.
La question de la représentativité patronale reste posée, comme l'illustre la décision fin 2009 de l'Association nationale des industries alimentaires de se désaffilier du Medef2.
En Octobre 2010, le siteMarianne2.fr indique que, par l'intermédiaire du Conseil des Prélèvements Obligatoires (CPO), le MEDEF a bénéficié d'avantages fiscaux et sociaux d'un montant de 173 Milliards d'Euros depuis l'arrivée de Laurence Parisot à la tête de ce syndicat3
Forme juridique :
Organisation [modifier]
Au niveau européen, le MEDEF est membre de BusinessEurope (anciennement l'Union des industries de lacommunauté européenne (UNICE)). Sur le plan international il est membre du conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT).
Le MEDEF a une organisation sur plusieurs niveaux :
• MEDEF national
• MEDEF international, avec plusieurs organisations par zones, intelligence économique, soutien des entreprises à l'exportation...
• MEDEF territorial : réseau de proximité composé de155 MEDEF territoriaux répartis dans les départements, régions, DOM-TOM,...
• Réseau métier : 85 fédérations professionnelles adhérentes.
Les instances nationales du MEDEF sont le conseil exécutif, le bureau, l'assemblée permanente, l'assemblée générale, le comité statutaire, le comité financier et le comité des mandats.7

La présidente :
Laurence Parisot : enraciner l’entreprise au cœur...
tracking img