Revue de presse sur kerviel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un fameux trader a réussit à obtenir cette place tant convoitée d’ ‘incontournable’ dans l’émission de Robert Ménard samedi dernier. En utilisant l’ expression ‘tombeur du capitalisme’ (puis‘accidenté de notre époque du tout fric’) et en concluant par la phrase amère : ‘on voudrait nous faire croire que tout est rentré dans l’ordre’, le journaliste d’ RTL pose la question qui traverse les médiascette semaine : Kerviel, l’homme qui fit perdre 4.9 MM à la SocGen, est il un agneau sacrifié sur l’autel de la course éffrénée pour l’argent ou est il le diable financier personnifié ?
D’ailleurs LeMonde du jeudi 7 titre en première place dans son éditorial ‘Procès Kerviel : débat sur le sens d’un jugement’. Ce jugement qui fait polémique : une condamnation par le tribunal correctionel de Parismardi à cinq ans de prison dont trois ans ferme, et 4.9 milliard d’euros de dommages et intérêts.
Deux positions majeures se détachent donc dans l’actualité de cette affaire de ces derniers jours :ceux qui s’érigent plutôt en tant que défenseur du trader et ceux qui l’accuse plus ou moins ouvertement.
Déjà l’opinion publique semble juger la sentence bien trop sévère ; ce que Le Figaro met bienen évidence lorsqu’il consacre un article le jeudi 7 octobre dans la section ‘FranceSociété’ avec pour ligne directrice, je cite, ‘cette opinion publique qui commence à s’interroger sur le bien-fondéde la sentence’.
Même le quotidien Le Monde qui se veut pourtant plutöt neutre relate le 10 octobre de manière un peu ‘orientée’une nouvelle péripétie dans l’affaire Kerviel : la découverte que, jecite, ‘la Société générale avait récupéré [par l’Etat] 1,7 milliard d'euros sur les 4,9 milliards perdus en 2008 (et demandés par le tribunal à Kerviel) grâce à un dispositif fiscal permettant auxsociétés de bénéficier d'une déduction d'impôts en cas de pertes exceptionnelles’. Un argument qui semble remettre en doute le jugement et joué en faveur de l’employé de la banque.
‘La banque fait...
tracking img