Rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4901 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
P.C.E.M. 1 : COURS DE SOCIOLOGIE 09 OCTOBRE 2008

MODE D’EMPLOI

PLAN

INTRODUCTION

I A QUOI SERT LA SOCIOLOGIE ?

1) La personnalité

2) L’identité

3) La mode

4) L’autorité

5) L’altruisme

II QU’EST-CE QUE LA SOCIOLOGIE ?

III QU’EST-CE QUE LA PSYCHOLOGIE SOCIALE ?

III BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION GENERALE

MODE D’EMPLOI

Le but du cours n’est pasde donner des définitions à apprendre par cœur, mais de poser une réflexion : avant d’apprendre il faut comprendre la logique de la démarche sociologique.

Apprendre par cœur les définitions de base est donc nécessaire pour réussir le concours, mais non suffisant. Il s’agit de comprendre les exemples et d’être capable de restituer la manière, la logique dont les sciences humaines et socialesétudient le monde de la santé/médecine et quel type d’aide elles peuvent apporter à la pratique.

La médecine peut être définie comme un savoir appliqué qui repose sur des disciplines scientifiques dont la biologie, la pharmacologie, la physique, la chimie…. mais aussi les sciences humaines et la sociologie. Il ne vous est pas demandé de devenir biologiste, pharmacologue ou sociologue, mais deconnaître les bases et la logique de chacune de ces disciplines.

Dans ce cours, certaines parties seront en italique, il s’agit d’exemples qui ne sont pas à apprendre par cœur

INTRODUCTION

Apport de l’histoire :

1) Mise à distance

Eloge funèbre de Trajan (empereur romain 98-117) :

• il ne rotait pas en public
• il ne prenait pas comme « maîtresses » les femmes de ses ministresStyle d’éloge funèbre actuel :

• l’homme politique X était dévoué à l’Etat,
• il servait la cause du peuple,
• il était un grand travailleur.

Pour rappel : le travail est actuellement une valeur sacrée, le chômeur, l’assisté est mal vu, notre valeur est reliée à notre force de travail. Dans l’Antiquité le travail était réservé aux esclaves, le rôle du citoyen était avant tout departiciper à la vie de la cité et de la défendre.

Etymologie : Travail vient de Tripalium qui signifiait instrument de torture.

Le détour par l’histoire, permet de remettre en cause nos valeurs, les normes, les croyances, les évidences sur lesquelles tout un chacun ne s’interroge pas, parce qu’elles sont de l’ordre de l’implicite, de la routine.

EX : qu’est ce que la maladie, le malade, lemédecin ?

EX : celui qui est atteint d’une maladie et qui consulte, est-il un malade, un patient, un client, un usager ? Pourquoi faut-il quatre mots pour définir apparemment une même réalité ?

2) L’histoire comme héritage

L’histoire permet de prendre conscience que ce que nous vivons aujourd’hui a été construit et pensé : nous sommes les héritiers de siècles de réflexion. Cet héritageinfluence nos croyances, nos valeurs, et nos actions actuelles.

EX apport de l’Antiquité :

• la démocratie, l’invention des sciences (histoire, géographie, biologie…)

• le premier sociologue est ARISTOTE qui a décrit « l’homme comme un animal politique » : politique au sens de «  polis » celui qui vit dans la cité,

• la question de l’identité à travers deux philosophe PARMENIDE(identité fixe) opposé à HERACLITE (« on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve »)

• base de la médecine : HIPPOCRATE et ASCLEPIOS .

La doctrine médicale de la théorie des humeurs a joué un rôle prépondérant dans l'histoire de la médecine jusqu'à la fin du XVIIIe siècle environ. La théorie humorale considère que la santé de l'âme comme celle du corps réside dans l'équilibre deshumeurs :

- le sang venant du cœur,
- le flegme ou lymphe, rattaché au cerveau,
- la bile jaune, venant du foie,
- la bile noire, venant de la rate

Ces humeurs étaient liées à 4 éléments physiques :- chaud, froid, sec, humide.

Toute maladie serait due à un dérèglement du jeu de ces éléments.

La théorie des humeurs explique le tempérament par un équilibre entre les humeurs,...
tracking img