Rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1738 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ANALYSE SUR L’ŒUVRE DE PATRICK MODIANO « VILLA TRISTE »
La Guerre d’Algérie
1954-1962 : indépendance de l’Algérie, colonie française de 1832-1848 Indépendance le 5 juillet 1962 Naissance de la République algérienne le 25 septembre et sur ledépart du million de Français vivant en Algérie.

Le paratexte d’un ouvrage
Le paratexte d’un ouvrage : a) péritexte et b) épitexte. a) le péritexte : ce qui est « autour du texte » dans l’espace du volume : s’il y a la préface, la postface, les titres des chapitres et les notes.b) l’épitexte : ce qui est autour du texte mais à distance du volume : à l’extérieur d’un livre, des entretiens, les critiques, interviews, correspondances, journaux intimes etc.
Générale sur Villa Tristes
Villa Triste : Nous crée des sentiments de tristesse, de la mélancolie. Villa : une régudance, une maison. Le livre / illustration :un intérieur d’une maison / hôtel. Il s’agit plutôt d’un hôtel avec d’une grande porte. Il y a la jambe d’une femme aussi dans cet intérieur. Elle parait assez élégante. Elle porte des chaussures des tallons aiguilles. Saison : l’été, des années soixante. Une petite ville française en province au bord d’un lac, près de la frontière Suisse, donc près de lafrontière franco-suisse. Victor Chmara : le narrateur. Il a 18 ans. Il est très jeune. Il n’a pas bc d’expériences. Il est probablement vulnérable. Il est ouvert aux expériences, il est disponible, il est inexpérimenté. Il a peur et il se cache. D’étranges personnages στοιχειωνουν la ville. C’est une ville d’eau – μητροπολις. Unestation thermale. Ces personnages étranges : un docteur se fait surnommer la Reine Astrid. Il s’agit d’un homme selon le nom d’une femme, de la Reine Astrid / Reine de Belge (déjà morte en 1935, accidente d’automobile – destin malheureux. Elle était jeune, belle / le destin malheureux et la beauté physique ont fait le docteur à se surnommer Reine Astrid. Probablement lui aussi est malheureux. Ily a surtout l’existence d’une femme Yvonne. Le narrateur était impressionne par cette femme. Elle a un chien / dogue allemand. Une recherche du temps perdu : allusion à l’œuvre de Proust : 7 volumes : A la recherche du temps perdu (rôle dominant de la nostalgie et de la mémoire et du souvenir – il revient). Victor est un apatude (pas de racines). Il aurait bien aimé avoir une patrie. Il se cache(se refuge). Il sent plané d’une menace autour de lui – il ressemble l’insécurité et le peur panique, d’une guerre, d’une catastrophe imminente. Avec le moindre danger il pourrait aller à Suisse. La guerre d’Algérie peut-être. Des trafiques tjs honnêtes dans cette ville. Victor : il se sent comme un estivant (l’été est vant). Il passe les vacances d’été quelque part. on esten juillet. Yvonne et le docteur : qqch de mystérieux chez eux. Il y aura même à la fin du livre des choses qu’on ne vas pas connaître. Le narrateur évoque cet été. 15ans auparavant. Ms la vérité est qu’ils sont passés 12 ans. Victor revient sur son passé et sur des événements qu’il avait vécu dans cette station thermale douze ans auparavant. Yvonne : Victorne se rappelle pas le nom de sa famille au moment où il revient dans cette ville. Elle s’appelle Yvonne Jacquet. Le docteur s’appelle René Meinthe (surnommer René Astrid). Une luciole : πυγολαμπιδα. Les personnages qui vont traverser le roman pour un très peu du temps. Vitesse du train : les...
tracking img