Rutile : livre de fred mussard à lire sur l'esclavage.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1193 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rutile esclave à Bourbon est un livre que j'ai eu énormément de plaisir à lire sous plusieurs angles différents. En plus ce fut un honneur de lire l'ouvrage de quelqu'un que j'apprécie en tant que collègue enseignant pour son côté sociable et modeste mais surtout volontaire et passionné. Je pense que Rutile n'est que le début d'une grande épopée ou d'une grande aventure littéraire...que la plumede l'auteur confirmera à l'avenir... et je l'encourage fortement à le faire.

On peut décerner à mon cher collègue Fred Mussard les titres non seulement de romancier car son livre se lit bien, est écrit dans un style limpide et est destiné à un large public, mais aussi et surtout d'historien des mentalités, de peintre et de philosophe.

D'abord, historien des mentalités car derrière le romanéponyme Rutile apparaissent en filigrane la vie quotidienne, la vie sociale et économique, les mœurs des habitants de toute une époque, les relations entre esclaves et colons, les inégalités sociales, la condition féminine chez les colons mais aussi chez les esclaves, les classes sociales, la nourriture des maîtres et celle des esclaves, les hiérarchies, le côté spectaculaire de la justice, lalabeur dans les champs, les rapports entre dominants et les dominés, le rappel de la première abolition de l'esclavage par Baco et Burnel, l'attaque anglaise à Sainte-Rose et des prolepses sur la deuxième abolition, les différents noms portés par l'île Bourbon... Bref, tout y est et tout devrait y être dans ce livre vivant. Les indices spatio-temporels et les références nombreuses présents au sein dela diégèse (déroulement de l'histoire) nous prouvent que l'auteur s'est suffisamment documenté pour écrire un roman historique qui se base sur des données scientifiques, des traces historiques tout en faisant preuve d'un certain doute méthodique.

Ensuite, sa démarche est foncièrement celle d'un peintre qui brosse le tableau d'une société qui vit, qui grouille et qui bouge à l'intérieur de lapropriété ou de la concession. En peignant cette société il met la pendule à l'heure et va à contresens des idées reçus sur le marronnage ou sur le rôle de l'Eglise vis-à-vis de l'esclavage. L'auteur nous donne une vision globale de la société bourbonnaise avec des zooms sur certains points où tout n'est pas beau mais où tout n'est pas diabolique dans la fin du XVIIIème et la première moitié duXIXème siècle. Comme partout il s'agit d'une société inégalitaire mais composée de gens vertueux et de gens mauvais. Ce n'est pas rose tous les jours mais ce n'est pas noir tout le temps ! Lors de la lecture de ce livre je voyais défiler les images mouvantes d'un homme qui vit dans une société inégalitaire et qui prend petit à petit conscience de sa rude condition.

Enfin Rutile est aussi unmessage, et peut être considéré comme un traité sur la tolérance et sur l'amitié entre les peuples, blancs ou noirs, puissants ou misérables. L'idée de la philosophie des Lumières est présente dans ce livre qui est un livre sur le droit au respect, à la justice et à la liberté sous ses différentes formes. Rutile a réalisé avec un demi siècle d’avance le rêve de nombreux esclaves : celui de retrouver laliberté, celui d'être maître de son corps et de son âme, celui de connaître une autre vie à travers l'ascension sociale, celui d'être dignement reconnu comme étant un humain tout simplement, celui de pouvoir s'exprimer à travers l'écriture et la lecture et celui de pouvoir transmettre ses émotions en toute liberté sans être l'objet d'un jugement ou d'un regard. Rutile n'est pas un esclave commeles autres car loin d'être un objet muet, il pense, il pense à son existence, se soucie de ses racines, réfléchi et a un esprit critique, fait preuve d'une révolte latente, mais son histoire ressemble à celle des milliers d'autres esclaves coupés de leurs racines africaine ou malgaches et qui se font une raison de vivre à Bourbon.

Ce livre m'a rappelé une série télé vue dans mon enfance, qui...
tracking img