Secte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4628 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Islam et ses sectes
Les premières querelles politiques, à l'intérieur de la communauté musulmane, à l'occasion de la succession au Prophète, donnèrent naissance à des mouvements sectaires. Toutefois, malgré leurs nombreuses divergences, au niveau du droit civil et du droit public, ces différents mouvements se reconnaissent unanimement comme une seule et grande communauté musulmane. Malgré lesexclusions réciproques, malgré les condamnations de musulmans entre eux, l'unité islamique subsiste dans la même profession de foi et surtout dus l'unique grand pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, la Kaaba de La Mekke et le mont Arafa.
La Tradition
L'orthodoxie islamique se réduit à un strict minimum : l'affirmation absolue de l'unicité de Dieu. Sa seule condamnation originaire vise lespécheurs publics, ceux qui refusent de reconnaître cette unicité de Dieu, troublant de la sorte l'ordre social de la première communauté de ceux qui sont soumis à Dieu. En fait, l'Islam ne possédait, à l'époque de Mahomet, aucune véritable autorité spirituelle supérieure capable d'affirmer une doctrine vivante, capable de s'enrichir dans sa propre réflexion, tout en repoussant les intrusionsétrangères, susceptibles de pervertir le véritable esprit musulman. De fait, il manque de principes de renouvellement et d'adaptation, en voulant se fixer uniquement sur la révélation faite au Prophète : il était impossible à l'Islam de s'adapter à une évolution des sociétés, à une évolution de l'ensemble de l'humanité.
La première crise va voir le jour au moment même de la mort de Mahomet. Ladisparition du Prophète, qui guidait les croyants en toutes choses, apparaissait, aux yeux de ses fidèles comme une absolue impossibilité. Certains même affirmaient qu'il n'était pas réellement mort, mais qu'il avait été enlevé au ciel, comme l'avait été le prophète Jésus, ou encore qu'il était allé visiter son Seigneur et Dieu, de la même manière que Moïse, après une absence de quarante jours, il allaitrevenir au milieu des siens. Il fallut l'intervention d'Abou Bakr pour faire comprendre aux croyants l'irréversibilité du destin du Prophète. Il était réellement mort, comme l'étaient tous les autres envoyés de Dieu. Il était réellement mort, ainsi qu'il l'avait lui-même affirmé, après en avoir eu la révélation de la part de Dieu.
Et si Mahomet avait réussi à établir l'unification des familles etdes tribus, dans la prédication de la Parole de Dieu, qu'allait-il advenir de cette fraternité, au moment de sa disparition ? Il fallait parer à ce danger immédiat de la division. Seule, la nomination d'un représentant du Prophète, d'un lieutenant habilité à poursuivre son oeuvre, pouvait éviter la dispersion des tribus, jadis ennemies, et maintenir ainsi l'unité des croyants. Dès l'annonce decette décision, des conflits éclatèrent entre les clans, chacun voulant que ce soit un de ses membres qui soit choisi pour exercer cette fonction du califat. On eut recours aux dernières décisions que Mahomet avait lui-même prises : alors que la maladie s'abattait sur lui, il avait choisi Abou Bakr pour diriger la prière à sa place ; c'était donc à lui que revenait, de droit, la charge de succéder auProphète.
Mais aussi vivant que pouvait être l'exemple du Prophète, pour la prolongation de la première communauté islamique, un autre danger subsistait : celui de voir progressive ment s'estomper le souvenir de sa prédication, et donc de la révélation qui lui avait été faite. Il apparaissait tout aussi urgent de constituer cette Révélation comme un texte écrit et admis par tous. Le livre mêmedu Coran ne fut donc rédigé qu'après la disparition de Mahomet, à l'instigation des premiers califes. Parallèlement à cette oeuvre de constitution d'une Vulgate coranique, on entreprit de recenser toutes les paroles qu'avait pu prononcer Mahomet, et qui venaient compléter, expliciter ou enrichir la Révélation elle-même. C'est de cette manière que s'est constitué un nouveau recueil de la...
tracking img